Fille, femme, autre – Bernardine Evaristo

il ne s’agit pas de sentir ceci ou cela, de dire ceci ou cela
il s’agit
d’être ensemble

Les premiers mots

Amma
suit à pied la promenade longeant le fleuve qui coupe sa ville en
deux, quelques péniches matinales s’y croisent lentement
à sa gauche le pont-passerelle piétonnier avec ses pylônes qui
ressemblent à des mâts de voiliers
à sa droite la courbe que décrit la rivière vers l’est après avoir
dépassé Waterloo Bridge en direction du dôme St Paul

Lire la suite

Cinq dans tes yeux – Hadrien Bels

La rue était sur le versant sombre, au froid, et quand les fenêtres étaient ouvertes, on pouvait filer des gifles à son voisin d’en face.

Les premiers mots

Sur les hauteurs de Marseille, les bars branchés et les boulangeries bio sont apparus aussi subitement qu’une poussée d’herpès. La journée, le Venant se balade ici comme un beau-père qui sort de la chambre de ta mère en caleçon.

Lire la suite

Liv Maria – Julia Kerninon

Que saisissons-nous des gens, la première fois que nous posons les yeux sur eux ? Leur vérité, ou plutôt leur couverture ?

Les premiers mots

Mes parents font l’amour et je ne suis pas encore là.
Quand ils escaladent l’escalier de leur chambre, juste après le déjeuner, et qu’ils s’enfouissent sous les duvets de leur lit bateau, je regarde les mouvements de reins de mon père et je m’étonne qu’un homme d’un mètre quatre-vingt-dix et de cent vingt kilos puisse onduler comme ça.

Lire la suite

L’autre Rimbaud – David Le Bailly

Charleville-Mézières et Frédéric Rimbaud ont au moins un point commun: une mauvaise réputation.

Les premiers mots
Y aura-t-il de l’orage aujourd’hui? Le Courrier des Ardennes et Le Petit Ardennais avancent des « risques importants ». Ça n’empêche, depuis l’aube, tous ils attendent, au pied des cafés, sur les terrasses déjà dressées, bras croisés, visages impatients.

Lire la suite

Il est juste que les forts soient frappés – Thibault Bérard

On est bien, tous les deux. On se nourrit l’un de l’autre avec un appétit de lionceaux. On rit très fort, on fait beaucoup l’amour, on déconne à pleins tubes – la vie hurle et c’est bon.

Les premiers mots

J’imagine que vous serez d’accord: ce que tout le monde veut, dans la vie, c’est laisser une trace, non? Résister à l’oubli éternel?
Eh bien le scoop, mes amis, le truc pas croyable que je vais vous annoncer ici, dans ces pages et même dès la première, c’est que le but ultime de tout le monde, dans la mort, c’est exactement l’inverse: se faire oublier des vivants. Couper le cordon une bonne fois avec l’avant pour, enfin, accéder à cette absolue félicité, ce repos parfait des sens et de l’esprit dont on nous rebat les oreilles depuis les siècles des siècles.
Avouez que ça remet les choses en perspective.

Lire la suite