Le coeur sur la table – Victoire Tuaillon 

S’aimer soi-même, c’est refuser l’objectivation patriarcale et porter le projet politique de la réappropriation de nos corps.

Les premiers mots

Je m’appelle Victoire Tuaillon; j’ai 31 ans, et je crois que, même enfant, j’ai toujours été amoureuse.. ou voulu l’être.
Comme beaucoup de femmes, me semble-t-il, les préoccupations affectives tiennent une grande place dans ma vie.

Lire la suite

Ressac – Diglee

22h… Je sombre. La mer a comme avalé ma peine. Je lui ai confié mon ombre, et elle l’a mangée.

Dans la nuit du 3 au 4 février 2020, la bipolarité de mon beau-père a précipité sa voiture dans le fossé d’une route tranquille de la campagne lyonnaise.
Le 5 au matin, je partais seule à l’autre bout de la France pour effectuer une retraite dans une abbaye bretonne, face à la mer.
Ces deux événements a priori étrangers l’un à l’autre se sont retrouvés inextricablement mêlés, confondus en une seule et même expérience déterminante.

Lire la suite

Archives du Nord – Marguerite Yourcenar

A chaque époque il y a des gens qui ne pensent pas comme tout le monde, c’est à dire qui ne pensent pas comme ceux qui ne pensent pas.

Les premiers mots

Dans un volume destiné à former avec celui-ci les deux panneaux d’un diptyque, j’ai essayé d’évoquer un couple de la Belle Époque, mon père et ma mère, puis de remonter au-delà d’eux vers des ascendants maternels installés dans la Belgique du XIXe siècle, et ensuite, avec plus de lacunes et des silhouettes de plus en plus linéaires, jusqu’au Liège rococo, voire jusqu’au Moyen-Âge.

Lire la suite

Les libellules rouges – Reiko Kruk-Nishioka

Je voulais voir le monstre, cette bombe d’un type nouveau qui dépassait l’imagination et que, déjà, on commençait à appeler « la bombe d’Hiroshima et Nagasaki ».

Les premiers mots
Le vrombissement des Libellules rouges fait vibrer les vitres de la salle de classe.
Les voilà! Il n’y a pas que les vitres de la classe qui vibrent. Ça vibre aussi dans la poitrine de Keiko.

Lire la suite

Les yeux rouges – Myriam Leroy

J’avais peur de lui, peur de ce petit format d’homme en carton, tire-au-flanc de bureau sans envergure et auteur notoire de délits de fuite

Les premiers mots

Il s’appelait Denis. Il était enchanté.
Nous ne nous connaissions pas. Enfin, de toute évidence, je ne le connaissais pas, mais lui savait fort bien qui j’étais. Il m’écoutait à la radio, il appréciait beaucoup mon travail qu’il suivait de près et sur lequel il pouvait même se poser en exégète LOL, raison pour laquelle il se permettait cette intrusion sur Facebook (en espérant qu’elle ne me gène pas).

Lire la suite

Croire aux fauves – Nastassja Martin

Tu es tombée d’une montagne?
Je savoure un petit silence bien mérité avant de répondre. Non, je me suis battue avec un ours.

Les premiers mots

L’ours est parti depuis plusieurs heures maintenant et moi j’attends, j’attends que la brume se dissipe. La steppe est rouge, les mains sont rouges, le visage tuméfié et déchiré ne se ressemble plus. Comme aux temps du mythe, c’est l’indistinction qui règne, je suis cette forme incertaines aux traits disparus sous les brèches ouvertes du visage, recouverte d’humeurs et de sang : c’est une naissance, puisque ce n’est manifestement pas une mort.

Lire la suite