Une histoire des loups– Emily Fridlund

N’avait-elle pas toujours besoin que quelqu’un l’observe et l’approuve? 
Et n’étais-je pas celle qui s’y prenait le mieux?

 

Les premiers mots

Ce n’est pas que je ne pense jamais à Paul. Il vient à moi de temps à autre avant que je sois complètement réveillée, mais je ne me souviens presque jamais de ce qu’il a dit, de ce que je lui ai fait ou pas. Dans mon esprit, le gamin s’affale simplement sur mes genoux. Boum. C’est comme ça que je sais que c’est lui: il n’a aucun égard pour moi, aucune hésitation. 

Lire la suite

Zebraska– Isabelle Bary

Je suis un zèbre dans un monde d’antilope. Je suis un strié de l’âme.

Les premiers mots

Je ne sais pas très bien par où commencer… C’est déjà un commencent, non?
En tout cas, ce livre est né quand j’appartenais encore à la catégorie de ceux qui n’arrivent pas à poétiser leurs privilèges. Vous voyez? Non! eh bien, un peu le genre de type qui prend la vie pour un handicap et qui se complaît dans cette insatisfaction. C’était il y a trois mois, la veille de Noël 2049. Mon père était entré dans ma chambre, l’air sérieux et doux à la fois, une mixture étrange dont il détient le monopole, en prononçant mon nom comme on entame une déclaration: Martin…

Lire la suite

Le coeur des louves -Stephane Servant

Il n’y a rien à comprendre. Le calme et la beauté sont les seuls mystères.

img_20170212_084921

Les premiers mots

C’était au soir de la Saint-Jean. Partout dans la vallée de petits feux piquaient la nuit de jaune. Je suis entrée dans le village au son d’une vieille romance. Sur la place de la mairie, on avait installé une piste de danse. Quelques planches de la scierie jetées à même la terre battue. Des musiciens venus de la ville jouaient sans entrain pour une paire de danseurs. Les vieux assis sur des chaises, leurs yeux fendus comme ceux d’oiseaux de proie, les garçons aux épaules larges à parler trop fort sous les guirlandes de la buvette, les filles dans l’ombre à s’échanger du rouge à lèvres et des cigarettes, les joues roses et la nuque parfumée d’eau de lavande. Tout un monde qui m’apparaissait ce soir-là si étrange. 

Lire la suite

Aquarium – David Vann

Tout est possible avec les parents. Les parents sont des dieux. Ils nous font et nous détruisent. Ils déforment le monde, le recréent à leur manière et c’est ce monde-là qu’on connaît ensuite pour toujours.img_20170117_203041

Les premiers mots

C’était un poisson si laid qu’il ne ressemblait en rien à un poisson. Une pierre de chair froide envahie de mousse, tachetée de vert et de blanc. D’abord, je ne l’avais pas vu, puis je pressai mon visage contre la vitre et tentai de m’approcher. Enfoui dans cette végétation impossible, la courbe de ses lèvres épaisses étirées vers le bas, une grimace en guise de bouche. Une petite perle noire pour l’oeil. Une queue épaisse striée de pointillés sombres. Mais aucun autre élément identifiable à un poisson.
Il est sacrément moche. 
Un vieil homme à mes côtés, soudain, sa voix, une surprise importune.

Lire la suite

Contrecoups – Nathan Filer 

Je n’ai pas de double personnalité. Je ne suis pas deux personnes différentes. Je suis moi-même, celui que j’ai toujours été, l’individu unique auquel je n’échapperai jamais.

img_20161203_143632

Les premiers mots

Je l’avoue, je ne suis pas quelqu’un de bien. Des fois, j’essaie, mais souvent je n’y arrive pas. Alors quand mon tour est venu de me couvrir les yeux et de compter jusqu’à cent… j’ai triché.

Lire la suite