Appelez-moi Nathan – Catherine Castro & Quentin Zuttion

Je me suis jamais senti fille. Ma mère me forçait à mettre des robes. Je le faisais pour lui faire plaisir. j’étais déguisé. Comme les singes qu’on habille en humains.

Lire la suite

Publicités

Milly Vodović – Nastasia Rugani

Milly sera mille splendeurs. Elle s’inventera à l’infini.

Les premiers mots

En cet instant, Swan Cooper se sent plus puissant que le soleil assassin du mois de juin. Le revolver à bout de bras, il tire à deux reprises à quelques mètres d’Almaz. Les détonations résonnent dans la plaine à travers les champs de blé et les coquelicots distraits.

Lire la suite

Ce soir je le fais / Ce soir je le quitte– Cathy Ytak

Au fond, toutes les premières fois sont difficiles.
S’aimer, se quitter. Est-ce qu’on s’habitue à ça, dans la vie…?

Ce soir je le fais:
J’ai joué avec mon téléphone en le retournant dans tous les sens pendant au moins un quart d’heure pour me calmer, mais le texto de Méline danse toujours sous mes paupières, impossible à oublier: « Si tu ne viens pas chez Emma ce soir, moi non plus ».

Ce soir je le quitte:
J’y arriverai jamais… J’ai jeté sur mon lit un jean froissé, un tee-shirt avec un minuscule trou sur le côté. J’ai pris ce que j’avais sous la main.

Lire la suite

De bois debout – Jean-François Caron

À quinze ans déjà, quoi qu’en eût dit le père, j’aimais ce que faisaient les livres aux gens.

Les premiers mots

La mort du père

Je l’ai vu mourir. Je viens de voir mourir le père, que je me répète en courant. Branches qui fouettent, autres qui craquent sous mon pas, je fais du bruit, me fais du mal, ne peux pas m’en empêcher, ne peux pas m’en empêcher de courir dans le bois: je viens de voir mourir le père.
Mon père.

Lire la suite

Les grandes marées– Jim Lynch

Les adultes sont toujours plus fascinés par ce que vous pouvez devenir que par ce que vous êtes.

Les premiers mots

Très tôt, j’ai compris que lorsque vous racontez aux gens ce que vous observez à marée basse, ils pensent que vous exagérez ou que vous mentez, alors qu’en fait vous essayez simplement d’expliquer des choses étranges et merveilleuses, aussi clairement que possible. Le plus souvent, je minimisais ce que je voyais, car je ne trouvais pas de mots assez forts, mais c’est la nature même du milieu marin qui veut ça, ainsi que les rivages où j’ai grandi.

Lire la suite