Le ciel est à tout le monde – Fanny Chartres 

Pour effacer les instants tristes, lui ai-je dit, il suffit peut-être d’en dessiner de nouveaux. Des plus joyeux, des plus beaux?

Les premiers mots

Le jour où les parents ont fugué

J’avais 11 ans, je rentrais de l’école avec mon frère et le soleil bleu tout en haut.
Il était grand, Yaël. Il avait seulement 16 ans, mais il savait des choses comme un vieux de 20 ou même de 30 ans. Il savait reconnaître le printemps à l’épaisseur et à l’odeur du vent, il savait battre les profondeurs de l’hiver et les colères de maman, il savait quand il fallait fermer la porte de la chambre à double tour et attendre que papa redevienne normal, il savait quand il fallait se prendre les mains et se les serrer fort.

Lire la suite

L’île au trésor – Robert Louis Stevenson

Et moi-même, j’allais partir sur la mer, sur la mer dans une goélette, avec un maître d’équipage qui jouerait du sifflet et des marins à catogans qui chanteraient ; sur la mer vers une île inconnue à la recherche de trésors enfouis !

Les premiers mots

Monsieur Trelawney, le docteur Livesey, et tous ces messieurs m’ayant demandé d’écrire ce que je sais de l’Île au Trésor, du commencement à la fin, sans rien omettre, si ce n’est la position exacte de l’île, et cela parce qu’il s’y trouve encore un trésor, je prends la plume en l’an 17…, et retourne à l’époque où mon père tenait l’auberge de l’Amiral-Benbow, et au jour où le vieux marin à la peau basanée et balafrée d’un coup de sabre prit pour la première fois logement sous notre toit.

Lire la suite

Des mots en fleurs – Marie Colot & Karolien Vanderstappen

Dans le cœur d’une anémone, il trouve le début d’un mot et la fin d’un autre. « Tous les deux collés-serrés, voici une larmoire pour ranger les chagrins! »

Les premiers mots

Le long du chemin de fer, de petits jardins se succèdent comme les wagons d’un train. Le septième de cette ribambelle, avec la jolie barrière rouge, est un jardin pas tout à fait comme les autres : celui de Monsieur Mots

Lire la suite

Après nous, les animaux – Camille Brunel

Marguerite avait eu raison, ils étaient arrivés dans un monde où l’on ne mourait que si l’on était tué.

Les premiers mots

Le serpent avait abandonné son vivarium depuis longtemps et se faufilait dans l’enclos des taureaux. Il n’avait encore mordu personne; personne ne l’avait piétiné: depuis des jours il allait et venait, en quête de petites proies, d’insectes généralement, et revenait à la tanière où l’attendait le rat blanc.

Lire la suite

Les fleurs sucrées des trèfles – Cédric Philippe

– Pourquoi n’es-tu jamais triste? – Oh parce que je m’émerveille d’un rien. Il y a trop de rayons de soleil pour les oublier tous. »

Les premiers mots
Il y a un peu moins d’an, avant que cette histoire ne débute, je rencontrai un hommes aux machines à sous de la fête foraine. De dos, je crus à un enfant: il était très petit, si petit qu’il ne parvenait pas à glisser dans l’appareil le jeton de métal qu’il avait acheté pour jouer, même sur la pointe des pieds.

Lire la suite

La voie des loups – Maylis Daufresne

L’enfant n’a point besoin d’étoiles au firmament pour les deviner, les sentir, les entendre presque. Les loups, tapis aux portes du village, rôdant sous les remparts.  

Les premiers mots
La nuit s’attarde dans les coins et recoins de la longère familiale lorsque Lodoïs sort, chaussures à la main, baluchon sur l’épaule. Dans ce baluchon, peu de choses : quelques allumettes, le couteau de pêche offert par son frère ainé, le gros pain de froment préparé comme chaque dimanche par sa mère pour toute la famille, et un peu de fromage.

Lire la suite

L’âge des possibles – Marie Chartres

Parfois il manque des mots dans nos phrases, mais le silence nous les fait malgré tout entendre, plus encore que si nous les avions réellement prononcés.
Nos petits fantômes de mots.

Les premiers mots

Temple
Je suis au seuil d’une période d’émerveillement. C’est ma mère qui le dit. Je suis presque d’accord avec elle. Sur la question du seuil bien entendu. Concernant l’émerveillement, il faudra approfondir la question. Même le mot me fait peur.

Lire la suite