Petit frère – Alexandre Seurat

Les premiers mots

C’est son amie qui m’avait appelé et laissé un message (je n’appelais plus personne). J’avais laissé sonner. Je revois seulement les lumières d’en face, de l’autre côté de la cour, petits cubes colorés dans la façade, pendant que ma voix enregistrée débitait son message (ses intonations que je détestais).

Lire la suite

Publicités

Ceux qui partent – Jeanne Benameur

Attendre c’est mourir salement. Ça tue l’espérance.

Les premiers mots

Ils prennent la pose, père et fille, sur le pont du grand paquebot qui vient d’accoster. Tout autour d’eux, une agitation fébrile. On rassemble sacs, ballots, valises. Toutes les vies empaquetées dans si peu.
Eux deux restent immobiles, face au photographe. Comme si rien de tout cela ne les concernait.

Lire la suite

Mon père, ce tueur – Thierry Crouzet

Les premiers mots

Mon père était un tueur. À sa mort, il m’a laissé une lettre de tueur. Je n’ai pas encore le courage de l’ouvrir, de peur qu’elle m’explose à la figure. Il a déposé l’enveloppe dans le coffre où il rangeait ses armes : des poignards, une grenade, un revolver d’ordonnance MAS 1874 ayant servi durant la guerre d’Espagne, une carabine à lunette, et surtout des fusils de chasse, des brownings pour la plupart, tous briqués, les siens comme ceux de son père, grand-père et arrière-grand-père, une généalogie guerrière qui remonte au début du dix-neuvième siècle.

Lire la suite

L’événement – Annie Ernaux

Il y eut une douleur atroce. Elle disait : « arrêtez de crier, mon petit » et « il faut bien que je fasse mon travail.

Les premiers mots

Je suis descendue à Barbès. Comme la dernière fois, des hommes attendaient, groupés au pied du métro aérien. Les gens avançaient sur le trottoir avec des sacs roses de chez Tati. J’ai pris le boulevard de Magenta, reconnu le magasin Billy, avec des anoraks suspendus au-dehors.

Lire la suite