Histoire du garçon qui courait après son chien qui courait après sa balle– Hervé Giraud

Nous, on est papa, maman, le chien, ma sœur et moi.

Les premiers mots

On était trois comme les trois doigts de la main ( de la tortue Ninja); on était réunis dans le ventre de ma mère et on a grandi ensemble: Cali ma soeur, Rubens le chien et moi.
Souvent, on s’asseyait au bord de la rivière, épaule contre épaule, le chien au milieu. On regardait dans la même direction.

Lire la suite

Landfall – Ellen Urbani

Un clou dans le pied valait mieux qu’un clou dans l’œil, un trouble bipolaire valait mieux qu’une schizophrénie, un père mort valait mieux qu’un père violent, être coincée dans une zone inondable valait mieux qu’être coincée sous une zone inondable.

img_20170228_131103

Les premiers mots

Rose Aikens – J’ai les pieds gelés

Pendant près de dix-neuf ans, Rose vécut avec une femme qu’elle connaissait à peine. Elles s’acquittaient de toutes les tâches parallèles qu’on peut attendre d’une vie partagée: Rose faisait la lessive en utilisant le détergent acheté par Gertrude à Walmart avec le coupon du dimanche. Gertrude déposait tous les quignons de pain durci dans une soucoupe ébréchée à côté de l’évier; Rose rassemblait les restes rassis et les donnait aux oiseaux. Rose discutait souvent avec le facteur et rapportait le courrier du jour; Gertrude l’ouvrait.

Lire la suite

Contrecoups – Nathan Filer 

Je n’ai pas de double personnalité. Je ne suis pas deux personnes différentes. Je suis moi-même, celui que j’ai toujours été, l’individu unique auquel je n’échapperai jamais.

img_20161203_143632

Les premiers mots

Je l’avoue, je ne suis pas quelqu’un de bien. Des fois, j’essaie, mais souvent je n’y arrive pas. Alors quand mon tour est venu de me couvrir les yeux et de compter jusqu’à cent… j’ai triché.

Lire la suite

J’ai toujours ton coeur avec moi – Soffía Bjarnadóttir 

La femme qui m’avait élevée, seule et à son étrange manière, n’était plus. Elle était pourtant là, quelque part, à l’arrière-plan, comme les montagnes et l’océan.

img_20161029_213421

Les premiers mots

Lorsque Siggy est morte, j’ai eu envie de réclamer ses yeux à l’entrepreneur des pompes funèbres. Je me demandais si l’on pouvait hériter d’une paire d’yeux. S’il était courant que les proches du défunt réclament leurs organes favoris. J’imagine ses pupilles qui me fixent effrontément depuis l’au-delà. Je n’ai toutefois jamais formulé cette requête et, avant que j’aie eu le temps de dire ouf, Siggy était redevenue poussière. Ses yeux, des étoiles dans un ciel de ténèbres. 

Et si la mort d’une mère pouvait signer une seconde naissance?  Lire la suite

Dites au loups que je suis chez moi – Carol Rifka Brunt

Ce sont les gens les plus malheureux qui veulent vivre éternellement parce qu’ils considèrent qu’ils n’ont pas fait tout ce qu’ils voulaient. Ils pensent qu’ils n’ont pas eu assez de temps. Ils ont impression d’avoir été arnaqués.

img_20160918_184631

Les premiers mots

Cet après-midi-là, ma sœur Greta et moi étions chez notre oncle Finn pour qu’il fasse notre portrait, parce qu’il savait qu’il allait bientôt mourir. C’était après avoir compris que je n’emménagerais pas dans son appartement quand je serais grande et que je n’habiterais pas avec lui le reste de ma vie. Après avoir arrêté de croire que ce sida machin chose n’était qu’une sorte de grand malentendu.

Un thème peut en cacher un autre. Un tout aussi précieux et délicat. L’amour entre deux sœurs. June et Greta.  Lire la suite

Quelques minutes après minuit – Patrick Ness 

Je ne me déplace pas souvent, mon garçon. Uniquement pour des questions de vie ou de mort. Je m’attends donc à ce qu’on m’écoute.

IMG_20160812_195816

Les premiers mots

Le monstre apparut juste après minuit.
Comme tous les monstres.

Conor était réveillé.
Il venait de faire un cauchemar. Enfin, pas un cauchemar. Le cauchemar. Celui qui faisait très souvent ces derniers temps. Celui avec les ténèbres et le vent et le hurlement. Celui avec les mains qui glissent des siennes, malgré tous ses efforts pour les cramponner. Celui qui se terminait tout le temps par…

Lire la suite