Soleil jusqu’à la fin – Mélanie Georgelin 

Né d’aucun amour, je te le dis, plus la peine de s’en faire: nous sommes le fruit de leur espoir fou.

Les premiers mots

Un soir d’hiver, avec Tante Teresa, on a quitté le bitume de mon enfance. C’est arrivé parce que Maman a claqué comme une ampoule. Clac, fini la vie, fini, d’un coup d’un seul elle a claqué. Noir complet.

Amaya subit la pire épreuve qui soit, le suicide de sa mère. Sa tante, ne pouvant subvenir à ses besoin, est contrainte de la placer dans un orphelinat.
Les rencontres avec les autres enfants seront salutaires pour l’adolescente de douze ans, elle trouvera en eux un soutien et une écoute. Mais il n’est pas simple pour les adultes d’approcher cette jeune fille qui use de mille stratagèmes pour ne pas se laisser aller et ne pas confier ses peines.

Tu nous vois Albert, hein, comme on galère? Alors si tu nous vois, je t’en supplie : ne nous oublie pas. Ne nous laisse pas tordus brisés foutus dans cet endroit où, si on te donnait le choix, je parie que toi non plus tu n’irais pas.

La couverture et le titre pourraient laisser penser à une histoire légère mais sous ce rose et ce personnage souriant, se cache une douleur immense. En Amaya mais aussi dans les autres personnages qui gravitent autour d’elle. D’épreuves traumatisantes en épreuves presqu’insurmontables, Amaya devra tenter de se reconstruire tout en laissant la possibilité aux adultes bienveillants de prendre soin d’elle.

Mais consoler un adulte, c’est peine perdue. Le monde a eu le temps de lui passer sur le cœur au rouleau compresseur et même de repasser en sens inverse .


Tout au long de ce roman, les pensées de la jeune fille se mêlent aux observations des adultes, entre le « je » et le « elle » c’est une image d’Amaya qui se construit sous nos yeux. On y croit jusqu’au bout à cette lumière qui amènera de la légèreté dans sa vie.
Soleil Jusqu’à La fin est une petite pépite jeunesse, délicate et sensible.

Soleil jusqu’à la fin de Mélanie Georgelin
Éditions Sarbacane
208 pages, février 2021
Littérature jeunesse

8 réflexions sur “ Soleil jusqu’à la fin – Mélanie Georgelin 

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s