Prix Elle – Sélection de novembre

Mon avis sur la sélection du mois de novembre

qui se compose d’un policier distrayant, d’un roman déjà aimé et d’un documentaire décevant.

Roman déjà aimé

– Ásta de Jón Kalman Stefánsson,Traduction d’Eric Boury, Editions Grasset, 2018, 496 pages – 

Pour cette troisième sélection du Prix Elle, j’ai de nouveau reçu un livre que j’avais lu : Astà! J’étais ravie de le voir sélectionné :-). Là encore, je n’ai pas relu le livre mais je l’ai feuilleté à nouveau et j’ai apprécié ces quelques mots relus. 

Pour relire mon billet, c’est par ici.

policier distrayant

– Présumée disparue de Susie Steiner, Traduction de Yoko Lacour,  Editions Les Arènes, 2018, 534 pages – 

« Présumée disparue » est un bon roman policier qui tient la route jusqu’au bout et qui m’a fait passer un chouette moment. Je ne suis pas fan de ce genre mais je dois dire que les livres sélectionnés grâce au Prix pourraient me faire changer d’avis!

Ici, nous retrouvons une enquêtrice avec quelques airs de ressemblances à Bridget Jones qui est en charge d’une affaire de disparition dite inquiétante. Toute son équipe est mise au travail pour retrouver, vivante, la jeune disparue. En parallèle, nous explorons la vie de Manon Bradshaw, l’enquêtrice.

L’autrice arrive à camper intelligemment une psychologie forte pour chaque personnage. Chacun est décrit de façon à ce que le lecteur s’attache à lui.

L’intrigue est bien menée et le changement de narration apporte une belle dynamique au récit.
Nul doute que je lirai avec grand plaisir les suites des aventures de Marion !

Documentaire décevant

– La loi de la mer de Davide Enia, Traduction de Françoise Brun, Editions Albin Michel, 2018, 228 pages – 

Malheureusement, j’ai abandonné cette lecture à la moitié. Je ne suis jamais rentrée dans le récit qui avait pourtant tout pour me plaire : raconter la vie de migrants échoués sur l’île de Lampedusa, raconter aussi les secouristes, les sauveurs…

C’est un sujet qui d’habitude me touche mais je n’ai pas adhéré au traitement proposé de l’auteur.

Le point qui m’a fait arrêter le livre : les digressions récurrentes sur la vie de l’auteur et les malheurs qui touchent sa famille. J’ai eu des difficultés à suivre le lien entre les témoignages et la vie de l’auteur. Bref, je suis très déçue de ce documentaire!


Sélection de septembre

Sélection d’octobre

On se retrouve pour les prochaines sélections?

Publicités

24 réflexions sur “Prix Elle – Sélection de novembre

      • Marie-Claude dit :

        Electra a mal lu! Comme toi, je n’ai pas aimé « La loi de la mer ». Contrairement à toi, le fait de passer du drame familial au drame des migrants ne m’a pas dérangé. Et, contrairement à toi, je l’ai lu jusqu’à la dernière page. N’empêche que quelques semaines après ma lecture, il ne me reste qu’un très très vague souvenir en mémoire…

        Maintenant, peut-être craquerais-je pour « Asta »!

        J'aime

  1. saxaoul dit :

    Je suis assez d’accord avec ce bilan. Je n’ai pas abandonné La loi de la mer car il est court mais je n’ai pas du tout adhéré. Asta m’a donné envie de découvrir un peu plus l’auteur. Quant au polar, moi aussi je lirai certainement la suite.

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s