Ce soir je le fais / Ce soir je le quitte– Cathy Ytak

Au fond, toutes les premières fois sont difficiles.
S’aimer, se quitter. Est-ce qu’on s’habitue à ça, dans la vie…?

Ce soir je le fais:
J’ai joué avec mon téléphone en le retournant dans tous les sens pendant au moins un quart d’heure pour me calmer, mais le texto de Méline danse toujours sous mes paupières, impossible à oublier: « Si tu ne viens pas chez Emma ce soir, moi non plus ».

Ce soir je le quitte:
J’y arriverai jamais… J’ai jeté sur mon lit un jean froissé, un tee-shirt avec un minuscule trou sur le côté. J’ai pris ce que j’avais sous la main.

Deux courts récits liés par les mêmes personnages. D’un côté, Simon, jeune garçon, amoureux de Méline et prêt à faire l’amour pour la première fois. Il n’espère qu’une chose, que cette soirée organisée chez sa meilleure amie lui permette de passer à l’acte! De l’autre côté, Emma, la meilleure amie en question. Chez elle, pas d’envie de découvertes sexuelles mais plutôt une envie de rompre avec son petit ami. Et elle a décidé que ce serait lors de la fête qu’elle lui dirait.

De ce nouveau roman de Cathy Ytak, j’en espérais beaucoup. Je l’avais quittée avec son sublime D’un trait de fusain et j’attendais avec impatience de la relire. Malheureusement, la magie n’a opéré qu’à moitié. Comme dans ses romans précédents, Cathy Yak arrive à sonder les esprits et les désirs des jeunes adolescents. Chacun de nous peut se rappeler ce qu’il ou elle a pu ressentir à l’adolescence. Tout est juste et en parfaite adéquation avec les jeunes d’aujourd’hui. Le choix de ce récit miroir est intéressant, car il permet de vivre la même soirée mais de deux points de vue différents. On est confronté aux interrogations de Simon et d’Emma sur les choix qu’ils doivent faire lors de cette soirée. 

Je me tais, je ne dis rien, tout est si fragile… un mot, un geste… et la magie peut disparaître. J’ai déjà du mal à croire que ce soit vrai ce qui arrive là, maintenant. La main de Méline tient fermement la mienne, je tangue d’amour et de douleur. Ne pas faiblir, être là.

Mais je trouve que les récits étaient bien trop courts pour que je puisse vraiment me mettre à la place de ces deux adolescents. Une dizaine de pages en plus et j’aurais été aux anges !
Cependant, vu le thème et la qualité d’écriture, nul doute qu’il trouvera son public auprès des jeunes pour lequel il est destiné! (15 ans)

Les avis de Jérôme et de Noukette.

– Ce soir je le fais / Ce soir je le quitte de Cathy Ytak, Editions du Rouergue, 2018. 65 pages – 

6 réflexions sur “Ce soir je le fais / Ce soir je le quitte– Cathy Ytak

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s