Dites au loups que je suis chez moi – Carol Rifka Brunt

Ce sont les gens les plus malheureux qui veulent vivre éternellement parce qu’ils considèrent qu’ils n’ont pas fait tout ce qu’ils voulaient. Ils pensent qu’ils n’ont pas eu assez de temps. Ils ont impression d’avoir été arnaqués.

img_20160918_184631

Les premiers mots

Cet après-midi-là, ma sœur Greta et moi étions chez notre oncle Finn pour qu’il fasse notre portrait, parce qu’il savait qu’il allait bientôt mourir. C’était après avoir compris que je n’emménagerais pas dans son appartement quand je serais grande et que je n’habiterais pas avec lui le reste de ma vie. Après avoir arrêté de croire que ce sida machin chose n’était qu’une sorte de grand malentendu.

Un thème peut en cacher un autre. Un tout aussi précieux et délicat. L’amour entre deux sœurs. June et Greta. 

June est notre héroïne, une jeune adolescente de presque quatorze ans, qui voit son monde s’écrouler à la mort de son oncle et parrain, Finn, atteint du sida. Elle entretenait avec lui une relation toute particulière. Très proches l’un de l’autre, ils avaient de nombreux points communs que June ne partageait avec aucune autre personne et surtout pas avec des personnes de son âge.

Quand on avait un ami comme Finn, c’était presque impossible de rencontrer quelqu’un d’aussi génial au lycée. Parfois je me demandais même si je réussissais un jour à trouver quelqu’un qui lui arrive ne serait-ce qu’à la cheville.

Avant de mourir, Finn, peintre reconnu, commence un portrait de sa filleule et de son autre nièce, la sœur de June. Pour que ces deux sœurs se souviennent de leur oncle mais pas seulement. Ce tableau réussira à faire plus que ça. Il déterrera des souvenirs enfouis et ouvrira les yeux de June sur sa mère, sa sœur et son oncle.

À l’enterrement de Finn, tout le monde aperçoit un homme qui n’était pas invité. Très vite, June sent que ses parents lui cachent un secret et elle découvre assez rapidement que cet homme était « l’ami particulier d’Oncle Finn ». Quelque chose va l’attirer chez cet homme et le destin fera qu’elle ira à sa rencontre.

Pendant ce temps, les relations avec Greta se détériorent. Elles qui se considéraient comme meilleures amies, se détestent et n’arrivent plus à se parler et à se comprendre.  Le personnage de June est intrigant. Elle parait très sûre d’elle et assez provocatrice avec autrui mais quand il s’agit de sa sœur, elle se referme et ne se révèle pas comme quand elle était avec son oncle.

Parfois les mots de Greta étaient si tranchants que je les sentais me couper les entrailles, réduisant mes organes, mon cœur, en petits morceaux. 

Je n’en révélerai pas plus. Je ne parlerai pas des autres personnages parce que pour moi, ce qui m’a touchée dans ce roman d’apprentissage, c’est la transformation d’une adolescente, son ouverture au monde et sa perception des secrets des adultes. Et surtout, ce qui m’a encore plus émue, a été le thème de la relation sororale. (Tiens, j’ai appris un nouveau mot.)

D’autres lecteurs seront touchés par le thème du sida et de la vision que les gens avaient de cette maladie au milieu des années 80 mais il y a autre chose ici. Une  évolution de personnage qui grandit trop vite et qui doit découvrir un monde qu’elle ne connaissait pas encore.  Elle percevra des traits de caractère chez sa sœur qu’elle ne connaissait pas et en sera toute transformée. 

Une belle lecture, quelques longueurs mais pour finir, un personnage d’adolescente qui m’a émue. 

 – Dites aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt, Editions Buchet – Chastel, 2015, 496 pages- 

Publicités

22 réflexions sur “Dites au loups que je suis chez moi – Carol Rifka Brunt

  1. laroussebouquine dit :

    Il est dans ma PAL et il fait même partie des heureux élus que j’ai pris avec moi en Angleterre. Pour l’anecdote du jour, je viens d’éclater une grosse araignée qui venait de rentrer dans ma chambre avec ce livre ce matin. Au-delà d’être un écrase-nuisibles puissant, il faudrait maintenant que je le lise !

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s