Le dernier jour d’un condamné – Victor Hugo 

Quand ma tête aura été coupée, qu’est-ce que cela me fait qu’on en coupe d’autres?

Les premiers mots

Condamné à mort!
Voilà cinq semaines que j’habite avec cette pensée, toujours seul avec elle, toujours glacé de sa présence, toujours courbé sous son poids!
Autrefois, car il me semble qu’il y a plutôt des années que des semaines, j’étais un homme comme un autre homme.

Condamné à mort.

La sentence est dévoilée et l’exécution aura lieu dans 6 semaines. Que se passe-t-il alors dans la tête du condamné ?
C’est tout le sujet de ce texte court du grand Victor Hugo.
L’angoisse du condamné, dont on ne connaîtra jamais l’identité ni le crime, nous est jetée sans sensiblerie. Hugo n’est pas là pour nous faire pleurer, au contraire. Il écrit sa colère contre le système et décrit son absurdité.

À la hauteur de mon chevet, il y a deux coeurs enflammés, percés d’une flèche, et au-dessus Amour pour la vie. Le malheureux ne prenait pas un long engagement.

Véritable réquisitoire contre la peine de mort, Le dernier jour du condamné est aussi un roman terriblement moderne. À sa lecture, il est presque impossible de se dire qu’il a été publié en 1829 ( Hugo n’avait que 27 ans quand il l’a écrit…).
Monologue intense et aux accents parfois poétiques, il peut se lire rapidement tout en ne perdant la force dégagée par cette histoire.

Pour être honnête avec vous, ce n’était pas vers Hugo que je m’étais dirigée mais plutôt vers Marcel dont je voulais enfin découvrir l’œuvre. Mais je vais prendre l’excuse servie parfois par certaines et certains qui est de dire que « ce n’était pas le bon moment ».
Bien m’en a pris, je voulais relire Hugo depuis un moment et ce texte ne m’était pas encore connu.

Le dernier jour d’un condamné de Victor Hugo
Editions Folio Classique
208 pages, publication originale 1829
Les Classiques c’est fantastique – Saison 3

Hugo ou Marcello? La réponse chez … Moka / Alice / Natiora (1) (2) / Marilyne / Lili / Mag / Lolo / L’Ourse bibliophile / Katell / Madame Lit / Un livre un thé Pati / Lilly

26 réflexions sur “ Le dernier jour d’un condamné – Victor Hugo 

  1. Mokamilla dit :

    Et en écho à cette lecture, tu peux aussi lire Claude Gueux. J’avais adoré ces deux textes lus pendant mes études.
    J’en déduis donc que Marcel a été délaissé… Heureusement que les bulles du mercredi le mettront un peu à l’honneur…

    Aimé par 1 personne

  2. PatiVore dit :

    J’ai déjà lu Proust, des extraits durant l’adolescence et je ne suis pas fan de cette longue littérature biographique réaliste… qu’elle soit classique ou contemporaine. J’ai préféré Hugo aussi, avec du théâtre alors que je pensais au départ à sa poésie. Je note ce titre que je connais ‘de nom’ mais que je n’ai pas encore lu 🙂

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s