Le vagabond des étoiles – tome 1 – Riff Reb’s

J’eus d’abord la sensation de la croissante dilatation de mon cerveau. La suite est de l’ordre de l’inénarrable

Darrell Standing est emprisonné pour avoir tué un de ses collègues. Suite à une dénonciation calomnieuse d’un de ses compagnons de prison, il est contraint de subir des sévices afin qu’il avoue un des faits qui lui est reproché et dont il n’a aucune connaissance.

Un des ces sévices est l’isolement mais il y a aussi celui de la camisole en toile de bâche épaisse serrée de la plus forte des manières, qui à un point extrême engourdit les membres et fait devenir fous ceux qui passent par cette étape.

Souffrir en silence, très peu pour Darrell. Alors sur les bons conseils d’un ami prisonnier, il s’échappe de son propre corps et voyage mentalement à travers les époques. Une libération inattendue qui lui fait vivre des voyages dans le temps. Lui qui, petit, pensait déjà avoir vécu mille vies, il n’est qu’au début de ses surprises.

Je n’ai jamais pu contrôler les destinations de tous mes voyages, et il y en eut de nombreux, vous le saurez bientôt.
Toutes ces vies me sont apparues en vrac, par morceaux, dans un désordre absolu, alors j’ai décidé, pour en simplifier la lecture, de réunir en un seul faisceau toutes les phases de ces résurrections successives.

En proposant une adaptation du livre de Jack London, Riff Reb’s permet d’appréhender ce récit très énigmatique, à la limite du fantastique. Tout en utilisant des traits réalistes et des couleurs sombres, le dessinateur réussit à nous embarquer dans les mondes imaginaires du personnage.

Ces voyages lui sauvent la vie et lui permettent de ne pas sombrer dans la folie de cette prison. Échappant quelques temps à son funeste destin, le personnage nous fait vivre des aventures dans le temps.

Le message de Jack London sur l’univers carcéral est limpide, la prison rend fou et détruit l’être humain et l’auteur fait passer sa position par l’intermédiaire de Darrel. Ce n’est donc pas une simple bande dessinée fantastique, elle se veut le porte-drapeau de conviction clamée haut et fort.

Sans avoir lu le roman, et c’est une erreur que je compte bien réparer, j’ai littéralement voyagé avec notre personnage et je me réjouis de me procurer le tome 2 paru en octobre 2020.

Le Vagabond des étoiles de Riff Reb’s
Adaptation du roman de Jack London, édité en 1915
Éditions Soleil, Collection Noctambule
96 pages, octobre 2019
La BD de la semaine / Les Classiques c’est fantastique

Elles ont lu un classique en BD : Moka / Natiora / Alice

…C’est chez Moka

29 réflexions sur “ Le vagabond des étoiles – tome 1 – Riff Reb’s

  1. Mumu dans le bocage dit :

    J’ai adoré ce roman graphique et moi non plus je n’avais pas lu le roman mais Jack London fait partie de mes auteurs cultes depuis ma rencontre avec Martin Eden…. J’attends le tome 2 avec impatience à la bibliothèque et ai prévu de lire le roman 😉

    Aimé par 1 personne

  2. lilly dit :

    J’ai beaucoup aimé le roman original. Je vais regarder à ma médiathèque s’ils ont cette adaptation (et s’ils ne refusent pas de me prêter des livres jusqu’en 2045 en raison du retard des livres qui me regardent depuis la bibliothèque du salon…).

    Aimé par 1 personne

  3. Des Livres Rances dit :

    Énorme baffe à la découverte du roman il y a quelques années. Bon ça ne compte pas car je suis un inconditionnel de London. Je vais tenter cette BD. En revanche j’avais lu d’autres adaptations d’après London, toujours déçu. Merci Fanny !

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s