L’île au trésor – Robert Louis Stevenson

Et moi-même, j’allais partir sur la mer, sur la mer dans une goélette, avec un maître d’équipage qui jouerait du sifflet et des marins à catogans qui chanteraient ; sur la mer vers une île inconnue à la recherche de trésors enfouis !

Les premiers mots

Monsieur Trelawney, le docteur Livesey, et tous ces messieurs m’ayant demandé d’écrire ce que je sais de l’Île au Trésor, du commencement à la fin, sans rien omettre, si ce n’est la position exacte de l’île, et cela parce qu’il s’y trouve encore un trésor, je prends la plume en l’an 17…, et retourne à l’époque où mon père tenait l’auberge de l’Amiral-Benbow, et au jour où le vieux marin à la peau basanée et balafrée d’un coup de sabre prit pour la première fois logement sous notre toit.

Flibustier, boucanier, moussaillon, trésors, navire... Autant de mots de vocabulaire qui font rêver et qui immergent directement le lecteur dans le monde fascinant de la piraterie. Dans L’Île au trésor, tous les ingrédients sont réunis pour vivre une folle épopée racontée par un gamin, Jim Hawkins, qui n’a pas froid aux yeux et qui se voit embarquer dans cette aventure malgré lui.

Il aurait dû se douter que ce pirate arrivé dans l’auberge de ses parents allait leur causer de multiples ennuis. À sa mort, Jim se retrouve avec une carte au trésor et surtout une bande de pirates à ses trousses intéressés par ce précieux papier.

Engagé dans l’aventure, voilà notre jeune héros, membre de l’équipage et prêt à défendre ses nouveaux amis. Une fois arrivés sur l’île dudit trésor, les convoitises restées secrètes jusque-là s’exposent et commencent alors des jeux de pouvoirs et surtout des batailles entre coups de fusils et planque dans la forêt. Notre héros a ce sens de la bravoure digne des plus grands aventuriers, sans peur et fidèle à ses camarades.

Je connus alors pour la première fois les joies de l’explorateur. L’île était inhabitée ; mes compagnons, je les avais laissés en arrière, et rien ne vivait devant moi que des bêtes. Je rôdais au hasard parmi les arbres. Çà et là fleurissaient des plantes inconnues de moi ; çà et là je vis des serpents, dont l’un darda la tête hors d’une crevasse de rocher, en sifflant avec un bruit assez analogue au ronflement d’une toupie. Je ne me doutais guère que j’avais là devant moi un ennemi mortel, et que ce bruit était celui de la fameuse « sonnette ».

Stevenson signe un roman qui tient son lectorat en haleine et promet dès les premières pages une aventure grandiose! Péripéties et voyages en mer rythment avec effervescence et peu de fausses notes ce livre tout droit sorti d’une imagination débordante. Les images de cette île s’offrent à nous sans le moindre effort pour nous faire vibrer et quelques fois nous effrayer.

C’est un livre qui se lirait aisément avant de dormir, en forçant la voix sur les méchants pirates et en mettant de l’énergie dans les paragraphes réservés à Jim Hawkins, notre jeune héros.

L’Île au trésor de Robert Louis Stevenson
Traduction de l’anglais par André Bay
Éditions Livre de Poche
256 pages, publication originale 1883
Les Classiques c’est fantastique

Aujourd’hui on se retrouve chez….Moka / Natiora /Pativore / Céline /

25 réflexions sur “ L’île au trésor – Robert Louis Stevenson

  1. Alice dit :

    L’un de mes pires souvenirs de lecture… en 5è, nous devions lire un roman d’aventure, j’avais pioché celui-ci, je l’ai traîné et traîné jusqu’à un dimanche où il fallait le terminer absolument, hyper douloureux ! Et pourtant, à force d’en lire du bien, je serais presque capable de retenter, un jour, il n’y a pas que ce challenge qui nous rend masochiste, c’est le propre de la littérature en fait ^^

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s