Baby Doll– Hollie Overton

 Un univers tout entier se déployait autour d’elle, et quelque part au loin se trouvait sa famille

Les premiers mots

Un verrou a un son bien à lui. Lily était devenue experte à reconnaitre certains bruits – le craquement des lattes du plancher signalant qu’il arrivait, les souris galopant sur le ciment en quête de nourriture. Mais elle rassemblait toujours son courage quand elle était à l’affût du verrou, du grincement de métal contre métal.

Lily a survécu à l’enfer. 8 ans, 3 110 jours de captivité, autant d’heures de sévices, de coups, de viols.
Il a suffi d’un moment d’inattention de la part de son ravisseur pour qu’elle puisse s’échapper avec sa fille née en captivité.
Dehors, elle retrouve sa famille et sa soeur jumelle tant aimée. Se reconstruire est difficile. Elle doit réapprendre à vivre « normalement  » sans la menace de son bourreau, Rick qui croupit en prison. L’épreuve est horrible pour lui, il se sent trahi par sa Baby Doll qui lui a désobéi! Il pense alors à un plan pour se venger.

Ce véritable page-turner est efficace en tout point! Les protagonistes donne tour à tour leur voix et révèlent leur côté sombre : la mère, la soeur jumelle, … Grâce à la brièveté des chapitres le rythme est soutenu et il est alors impossible de le lâcher.

Au fil des pages, les personnages sont confrontés à leur passé et surtout sont pris dans un engrenage de situations où des choix doivent être opérés. Lily et sa jumelle Abby sont liées par un lien indéfectible qui apporte une dimension assez forte à l’histoire. J’ai rapidement eu beaucoup d’empathie pour ces deux femmes.

Si l’histoire est très prenante, elle a aussi un côté « fleur bleue » qui pour moi n’était pas nécessaire. Je n’y ai pas trouvé beaucoup d’intérêt.

Je ne vais pas fouiller dans mon blog à la recherche de thriller parce que je crois qu’il y en a peu, voire pas du tout! Alors comment ce livre est-il arrivé ici? Grâce à Léa Touch Book qui a proposé un concours-partenariat pour gagner un des bouquins mis en jeu. Sans cela, je ne l’aurais pas lu. Est-ce que je regrette? Non pas du tout! Il m’a fait passer un agréable moment (c’est un premier roman!), j’ai été totalement prise au jeu et le final est assez réussi. Il aurait été parfait pour une lecture estivale! Cependant, je ne le garderai pas en mémoire très longtemps.

– Baby Doll d’Hollie Overton, traduction Françoise du Sorbier, Editions Mazarine, 2018, 368 pages – 

Publicités

6 réflexions sur “Baby Doll– Hollie Overton

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s