City On Fire– Garth Risk Hallberg

Mais c’était là ce que cette ville, à la différence des romans, dispensait:  non pas ce dont on avait besoin pour vivre, mais ce qui avant tout, donnait une valeur à la vie.

Les premiers mots

Un sapin de Noël remontait la 11e Avenue. Il s’escrimait plutôt; emmêlé dans un chariot de supermarché abandonné au carrefour, il tremblait, se hérissait, tanguait, menaçant de s’embraser. Telle était du moins l’impression de Mercer Goodman qui s’efforçait d’extraire la cime de l’entrelacs métallique cabossé. Ces jours-ci tout semblait menaçant.

New-York et son atmosphère brûlante. Des punks, des fans de Patti Smith, des écrivains qui se cherchent, des couples qui se font et se défont, des amants, des prophètes… tous ces personnages vont être liés par un drame lors du réveillon de l’année 1976: une jeune fille se fait tirer dessus. La coupure d’électricité de 1977 (qui a vraiment eu lieu) les réunira de nouveau. Entre temps, l’auteur se charge de donner vie à ses personnages pour que l’on comprenne qui ils sont et comment en sont-ils venus à être eux-mêmes. 

La particularité des personnages est qu’ils sont tous différents, aucun ne se ressemble et c’est ce qui m’a plu. J’avais l’impression d’avoir un panel d’hommes et de femmes avec leurs faiblesses, leurs forces et à chaque fois, un petit quelque chose qui les rendait profondément humain. J’ai aimé leur quête pour oublier leur passé et devenir autre. C’est un aspect que je retiendrai du livre. Construire des personnages aussi réels est une vraie prouesse!

J’ai adoré me plonger dans cette ambiance new-yorkaise foisonnante et inspirante, j’ai d’ailleurs plusieurs fois écouté Patti Smith pour être en totale symbiose avec le livre.

Mais je ne vais pas vous mentir, ce fut long et lent. Les premières pages m’ont semblé interminables. Arrivée au quart, je me suis sentie mieux et plus impliquée et ensuite, paf, on reprend cette lenteur du début pour repartir de plus belle vers les cent dernières pages. Vous l’aurez compris, cette lecture a été en dent de scie.  Mais sur ce coup-là, l’auteur a été intelligent, il a divisé son livre en de très courts chapitres.
L’intrigue n’arrive que très tard et j’ai parfois eu du mal à comprendre où voulait en venir l’auteur. Ce point m’amène à mon dernier point négatif: je crois être passée à côté de certains messages du livre! Et je ne vais pas le relire pour les trouver!

L’avis de Marie-Claude.

Pour terminer, je vous laisse avec ce morceau de Patti Smith: 

L’espace d’une seconde la ville semble se pencher en avant et toucher du doigt son avenir : en ruine , dépeuplé , et presque inanimé

– City On Fire de Garth Risk Hallberg, Editions Plon, 2015, 992 pages – 

Publicités

39 réflexions sur “City On Fire– Garth Risk Hallberg

  1. Lectures Gourmandes dit :

    Comme toi, j’ai trouvé certains passages vraiment lents et j’ai dû passer à côté de plusieurs messages… (d’autant plus que je n’ai malheureusement pas réussi à terminer ce roman :/ )

    Aimé par 1 personne

  2. Marie-Claude dit :

    Tu ne comptes pas le relire pour trouver la réponse aux messages qui t’ont échappée?! Petite joueuse, va!
    Bravo d’avoir été jusqu’au bout. Pareil pour moi: une lecture en dents de scie. Que de longueurs, mais de beaux personnages. Et dire que c’est un premier roman. Ça promet pour la suite!

    Aimé par 1 personne

  3. maghily dit :

    Ton avis ressemble à d’autres que j’ai pu lire sur ce roman qui me tente beaucoup depuis sa sortie. Mais vu mon manque de temps et le nombre de briques que j’ai encore dans ma PAL, je pense que je vais passer mon tour sur celui-ci.

    Félicitations pour être arrivée au bout, en tous cas ! 🙂

    Aimé par 1 personne

      • maghily dit :

        Ce ne sont pas des livres faciles que tu as choisis pour ton été ! 😉

        Pour l’instant, je suis dans Ils vont tuer Robert Kennedy de Marc Dugain, il ne fait que 400 pages mais je le trouve assez compliqué à lire (l’auteur développe sa propre théorie sur l’assassinat de JFK et les tensions politiques de l’époque, sujets que je connais peu).

        Après ça, j’avais prévu de me lancer dans le tome 2 du Siècle de Ken Follett (ça fait déjà un an que j’ai lu le premier). J’ai aussi The Nightingale de Kristin Hanna, que je voulais lire avant ma reprise… Mais tout cela me semble assez compromis. J’avais comme un escargot dans mes lectures depuis quelques semaines.

        Aimé par 1 personne

  4. Eva dit :

    Un livre qui me faisait vraiment envie (l’histoire, les personnages…) mais le côté pavé me rebute et encore plus le fait que quasiment tous les lecteurs soient unanimes sur le fait que le rythme est lent et qu’on ne voit pas toujours où veut en venir l’auteur…

    Aimé par 1 personne

  5. AMBROISIE dit :

    Je le vois à chaque fois sur la table des best seller de mes librairies mais il ne me donne tellement pas envie, je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours une intuition qui ne me trompe jamais vis à vis des livres. Mais ton avis m’aide à en apprendre plus sur ce bouquin.

    Aimé par 1 personne

  6. flyingelectra dit :

    Je l’ai acheté à sa sortie mais l’avis de Marie-Claude m’a fait repousser ma lecture, ton avis confirme ces longueurs mais j’adore Patti Smith donc … je pense que je vais le lire !
    je suis très attirée par contre par sa dernière parution …

    Aimé par 1 personne

  7. celina dit :

    Euhhh, c’est trop gros pour moi. Même si les personnages sont réussis. Bravo de t’être plongée dans ce pavé !
    Merci pour la chanson de Patti Smith. J’ai lu ton billet en l’écoutant 🙂
    J’ai vu que tu lisais « Histoire de loups ». J’ai lu de bonnes choses à son sujet. Je suis curieuse de lire ton avis.

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s