La tristesse de l’éléphant – Nicolas Antona & Nina Jacqmin

Je voyageais à l’écoute de ses pérégrinations. Mais plus que cela, je m’évadais dans ses yeux.

img_20170114_163132

J’ai ouvert délicatement les rideaux d’un cirque et j’y ai rencontré Louis, assis, sur un banc, en admiration devant Clara, la fille de la dresseuse d’éléphant.

img_20170114_163207

Louis est orphelin et se sent rejeté par les autres gamins. Surnommé « l’éléphant », il vit reclus et essaie de ne pas se faire remarquer. Un jour, pour fuir l’ambiance de l’orphelinat, Louis passe les portes du cirque Marcos et tombe directement sous le charme de Clara. Celle-ci le remarque et offre à Louis un bien-être qu’il n’avait jamais connu. Une amitié sincère naît entre ces deux enfants et ils tombent tendrement amoureux l’un de l’autre. Les années passent, les séparations sont nombreuses car Clara suit ses parents pendant leurs tournées. Mais les retours sont lumineux et Louis attend sa belle avec des papillons dans le ventre. C’est décidé, ils habiteront ensemble. 

J’aimerais m’arrêter là mais le titre de l’album résonne douloureusement à nos oreilles. L’histoire qui suit est triste et tendrement belle. Elle est empreinte d’un amour indéfectible. On suit leurs premiers moments de leur vie en couple et qu’est-ce que c’est beau.

La vie c’est des étapes.

La plus douce, c’est l’amour…

La plus dure, c’est la séparation.

La plus pénible, c’est les adieux.

La plus belle, c’est les retrouvailles.

Les dessins et le texte sont splendides et servent à merveille l’histoire. J’ai ressenti des petits papillons dans le ventre, tout comme Louis, qui font place aux frissons des dernières pages.  J’ai été soufflée par tant de beauté dans les traits. Nul doute que ces deux auteurs pour qui c’est le premier ouvrage, feront encore faire parler d’eux! 

img_20170114_163242

L’histoire, même si elle n’est pas des plus originales, offre un récit tout en douceur et en émotion. Un beau coup de cœur. ❤

Le beau billet de Moka

– La tristesse de l’éléphant de Nicolas Antona & Nina Jacqmin, Editions Les Enfants Rouges, 2016, 78 pages – 

 

Publicités

30 réflexions sur “La tristesse de l’éléphant – Nicolas Antona & Nina Jacqmin

  1. Laeti dit :

    J’adore les illustrations!! J’ai justement aperçu dernièrement qu’il avait gagné un prix cet album! Et justement, est-ce que c’est un album pour jeunes ou une BD? Jolie découverte en tout cas! Je retiens le titre!

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s