Marx et la poupée– Maryam Madjidi

Rends-leur hommage. Raconte-les non pas avec une modestie feinte et une fierté cachée mais de l’intérieur Maryam, de l’intérieur. Laisse ta douleur s’exprimer.

Les premiers mots

Un homme est assis, seul, dans une cellule.
Il tient dans une main une pierre, dans l’autre une aiguille à coudre, . 
Il creuse la pierre avec la pointe de l’aiguille.
Il grave un nom.

Lire la suite

Il ne portait pas de chandail – Annick Walachniewicz 

Tobiasz pleure à l’envers. Remplit ses poches à chagrin bien profond dans le corps.

Les premiers mots

Le soleil d’automne goutte dans la rue poussiéreuse. le couple se tient devant une porte couleur olive. Elle, petite et ronde, s’appelle Dora. Son compagnon, Hans, a des allures d’échalas mou, le dos courbé vers sa femme qui fait la moitié de sa taille. Ils sonnent. Je les fais entrer. Ma maison semble froide, inhospitalière. Assise sur le canapé, Dora sirote un café noir.
– De qui te sentais-tu le plus proche, ton père ou ta mère?

Lire la suite