La vie sauvage – Thomas Gunzig

En fait, parfois il vaut mieux ne pas se souvenir, ne pas parler et ne pas essayer de comprendre.

Les premiers mots

J’aurais pu commencer cette histoire en racontant comment on m’avait cru disparu et mort et comment c’était faux. J’aurais pu commencer en racontant comment mon père et ma mère, eux, étaient bel et bien disparus et morts, dans cet ordre ou dans l’autre. Ça aurait certainement fait un bon début d’histoires, mais comme ce n’est pas le plus important, je raconterai tout ça plus tard. Lire la suite

Feel Good – Thomas Gunzig

Être pauvre dans un monde de riches, c’est encore pire que d’être pauvre dans un monde de pauvres.

Les premiers mots

Les humains sont faits de trois choses: les os, les muscles et les souvenirs.
Enlevez une de ces choses et c’est terminé.
Enlevez une de ces choses et il ne reste rien.
Celle dont il sera question ici s’appelle Alice.
Alice… Lire la suite

Au bord de la Sandá – Gyrðir Elíasson

La quiétude est une notion composite: elle peut être triste, redoutable, agréable, sublime, solitaire.

Les premiers mots

Ce jour-là, il faisait sombre et quelques gouttes de pluie tombaient du ciel à la dérive quand je me suis engagé dans la vallée, là où la forêt s’étale en haut des pentes. J’avais un petit sac à dos et j’ai marché d’un bon pas le long de la rivière limpide, par un sentier étroit entre les troncs des mélèzes aux effluves balsamiques aigrelets.

Lire la suite

L’habitude des bêtes– Lise Tremblay

Dan avait été un accident de parcours, un vrai accident qui change la direction d’une vie.

Les premiers mots

Elle ne voulait pas avoir l’air d’une femme, ni d’une femme ni d’un homme. Tout ce qu’elle voulait, c’était être plate. Avec sa petite taille et ses cheveux courts, elle en était certaine, elle allait être plate et rien. Pour elle, rien, ça voulait dire sans sexe apparent. Ce n’était pas la première fois qu’elle me le disait.

Lire la suite

Vers la beauté– David Foenkinos

Quand il se sentait mal, il allait se promener dans un musée. Le merveilleux demeurait la meilleure arme contre la fragilité.

Les premiers mots

Le musée d’Orsay, à Paris, est une ancienne gare. Le passé dépose ainsi une trace insolite sur le présent. Entre les Manet et les Monet, on peut se laisser aller à imaginer les trains arrivant au milieu des tableaux. Ce sont d’autres voyages maintenant. Certains visiteurs ont peut-être aperçu Antoine Duris ce jour-là, immobile sur le parvis. Il parait tombé du ciel, stupéfait d’être là. La stupéfaction, c’est bien le mot qui peut caractériser son sentiment à cet instant.

Lire la suite

Le jeu de la musique– Stéfanie Clermont

Elle guette les occasions de commencer à vivre « vraiment », qui ne viennent pas.

Les premiers mots

C’était un lieu vivant, sans obligations, où de l’eau propre (ou qu’on pourrait croire propre) avait, on ne sait plus comment, trouvé les tuyaux et rempli d’anciens réservoirs gros comme des petites piscines creusées où des bancs de poissons rouges et blancs vivaient, mystérieusement, été après été.

Lire la suite

Les huit montagnes – Paolo Cognetti 

Le passé est en aval, l’avenir est en amont. (…) Quel que soit notre destin, il habite les montagnes au-dessus de nos têtes.

Les premiers mots

Mon père avait une façon bien à lui d’aller en montagne. Peu versée dans la méditation et en bravade. Il montait sans économiser ses forces, toujours dans une course contre quelqu’un ou quelque chose, et quand le sentier tirait en longueur, il coupait par la ligne la plus verticale.

Lire la suite