Félines – Stéphane Servant

Et vous le savez, les exemples sont nombreux dans l’histoire : ce que l’homme ne comprend pas, souvent il le détruit.

Les premiers mots

C’est bon, vous êtes prêt?
Je vais vous raconter mon histoire, même si je sais que ce que je vais vous dire ne changera pas la face du monde, je ne me fais pas d’illusions.
Depuis que le monde est monde, il a toujours la même tête et elle n’est pas très jolie. D’autres que moi diraient même qu’il a franchement une sale gueule.

Lire la suite

Thornill – Pam Smy

Tout ce que je voulais, c’était une amie.

Les premiers mots

8 février 1982
Je savais que ça ne pourrait pas durer. Elle est de retour. Je l’ai su sans même avoir besoin de vérifier. J’ai entendu son rire résonner dans l’escalier, et j’ai reconnu les coups qu’elle donne sur chaque porte du couloir qui mène à son ancienne chambre. Ça m’a pétrifiée, d’entendre ces bruits.

Lire la suite

Croire aux fauves – Nastassja Martin

Tu es tombée d’une montagne?
Je savoure un petit silence bien mérité avant de répondre. Non, je me suis battue avec un ours.

Les premiers mots

L’ours est parti depuis plusieurs heures maintenant et moi j’attends, j’attends que la brume se dissipe. La steppe est rouge, les mains sont rouges, le visage tuméfié et déchiré ne se ressemble plus. Comme aux temps du mythe, c’est l’indistinction qui règne, je suis cette forme incertaines aux traits disparus sous les brèches ouvertes du visage, recouverte d’humeurs et de sang : c’est une naissance, puisque ce n’est manifestement pas une mort.

Lire la suite

Murène – Valentine Goby

Tous les jours on ampute François et des fantômes convoquent les manques, histoire qu’il en soit sûr: il est foutu.

Les premiers mots

La sortie des eaux
La nuit plaque des rectangles noirs aux vitres de la piscine. Face au bassin se tient François, très droit, immobile, pieds nus écartés sur le carrelage froid, dans l’odeur du chlore et le fracas d’un plongeon.

Lire la suite

Une bête au Paradis – Cécile Coulon

Émilienne ressemblait à ce que la terre avait fait d’elle : un arbre fort aux branches tordues.

Les premiers mots

De chaque côté de la route étroite qui serpente entre des champs d’un vert épais, un vert d’orage et d’herbe, des fleurs, énormes, aux couleurs pâles, aux tiges vacillantes, des fleurs poussent en toute saison. Elles bordent ce ruban de goudron jusqu’au chemin où un pieu de bois surmonté d’un écriteau indique :

Vous êtes arrivés au Paradis

Lire la suite

Archives des enfants perdus – Valeria Luiselli

Comme les enfants perdus, on a marché seuls ensemble, mais on se tenait la main toi et moi, parce qu’à partir de maintenant je ne lâcherai jamais ta main.

Les premiers mots

Départ
Bouche ouverte au soleil, ils dorment. Le garçon et la fillette, le front perlé de sueur, les joues rouges et striées de salive sèche et blanche. Ils occupent toute la banquette arrière de la voiture, affalés, membres offerts, lourds et placides.

Lire la suite

De pierre et d’os – Bérengère Cournut 

𝐿𝑒𝑠 𝑓𝑒𝑚𝑚𝑒𝑠 𝑝𝑢𝑖𝑠𝑠𝑎𝑛𝑡𝑒𝑠
𝐸𝑛𝑐𝑜𝑢𝑟𝑒𝑛𝑡 𝑑’𝑎𝑏𝑜𝑟𝑑
𝑇𝑜𝑢𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑑𝑎𝑛𝑔𝑒𝑟𝑠

Les premiers mots

C’est la troisième lune depuis que le soleil a disparu derrière la ligne d’horizon – et la première fois de ma vie que j’ai si mal au ventre. Me décoller du corps chaud de ma soeur et de mon frère, me dégager des peaux qui nous recouvrent, descendre de la plate-forme de glace.
Sous son dôme, ma famille ressemble à une grosse bête roulée sur elle-même.

Lire la suite

Ouvrir son coeur – Alexie Morin

Je me traînais où que j’aille, je me sentais toujours triste, c’était devenu une seconde nature.

Les premiers mots

/1
Les premiers souvenirs de ma vie sont presque tous faits de lumière. C’est la fête de mon frère, fin mars, printemps hâtif, je vois des rubans de papier jaune pâle qui brillent au soleil et des silhouettes à contre-jour devant la porte-fenêtre. Quand ils s’éloignent, les gens se consument, à commencer par leurs contours, puis leurs cœurs disparait aussi, dans une petite flamme blanche.

Lire la suite

Chère Fubuki Katana – Annelise Heurtier

Si on pouvait se mettre à la place des gens, on ne jugerait pas.

Les premiers mots

– Je crois qu’il faut le faire.
La femme se crispa malgré elle, suspendant l’ouverture du panneau coulissant auquel elle faisait face. Il s’agissait d’un modèle richement décoré, qu’elle avait peint elle-même pendant de longs mois et qui reproduisait fidèlement celui qu’on pouvait admirer dans le palais Honmaru, à Nagoya.

Lire la suite