L’année des pierres – Rachel Corenblit

Ce n’est pas ainsi que j’imaginais mes premiers pas sur cette terre d’Israël. Peut-être que j’aurais dû embrasser le sol du tarmac, ça m’aurait porté bonheur.

Les premiers mots

Décembre 1987

La terre est rouge. Diluée dans les roches, le sable, et des palmiers encadrent la route qui longe la ville, comme au garde-à-vous.

La terre est rouge et absorbe la chaleur du soleil. Elle l’incorpore. Elle la digère.

Lire la suite

Encore plus de bonheur– Rachel Corenblit

On vante les mérites de la beauté intérieure. Je commencerai à y croire quand on assistera à l’élection de Miss Monde Beauté Intérieure.

Les premiers mots

L’année dernière, celle de mes quinze ans, a été juste HORRIBLE! Une accumulation de petits et de gros malheurs.

Lire la suite

Les attachants– Rachel Corenblit

Elle insistait, il détournait la tête.
C’était un signal d’alerte.
Le dernier. Le plus grave Celui qu’elle n’aurait pas dû laisser passer.

Les premiers mots

Le gamin se tenait devant la porte, qu’elle avait laissée entrebâillée. 
Emma. Elle s’appelle Emma. Elle trouve son prénom trop simple. Elle aurait adoré se nommer Iphigénie ou Cassandre. Un prénom qui résonne, qui a une histoire. Elisabteh, ou même Athéna. On ne prononce pas Athéna de façon anodine. Les références collées au nom que l’on porte, c’est comme si on avait déjà vécu une vie.

Lire la suite

Que du bonheur! – Rachel Corenblit 

Si je suis élue Miss Camping, je garderai mes poils sous les bras en signe de protestation contre la tyrannie de l’apparence!

IMG_20160730_164137

Après deux semaines de congés et quelques jours en Bretagne, je reviens avec un livre dévoré en une après-midi sur une belle plage bretonne. 

Ce livre n’était pas prévu dans mes lectures de l’été, (encore une fois) mais que vous voulez vous… je n’ai pas pu résister!

Les premiers mots

« Lectrice, lecteur, ceci est un chapitre d’introduction. Un chapitre qui sert d’introduction doit présenter la situation d’une façon claire et précise. Camper le décor, donner un aperçu des personnages principaux. C’est moi, le personnage principal de cette histoire ! Angela Milhat, presque quinze ans, les cheveux presque bruns, les yeux presque verts, les dents presque droites. Et dans mon cas, ce n’est vraiment pas compliqué. C’est même très simple : ma vie est comme une bouse de vache qui sèche en plein soleil : plate, puante et inutile… »

Lire la suite