Les foudroyés – Paul Harding 

Le monde se sépara de mon père comme lui-même se sépara de nous. Nous étions devenus son rêve.

IMG_20160625_164513

Résumé: Oscillant entre ombre et lumière, étendu dans son salon, George se meurt parmi les siens. Tandis que s’égrènent les dernières heures et que le monde lui échappe, autour de lui se pressent les images, visions hallucinées et souvenirs. Au fil de ce roman familial où trône la fascinante silhouette d’un père colporteur, la vie se cristallise peu à peu, victorieuse et guérie du temps.

Les premiers mots

George Washington Crosby se mit à avoir des hallucinations huit jours avant de mourir. Du lit médicalisé de location installé au centre de son salon, il vit des insectes entrer et sortir à toute vitesse par des fissures imaginaires dans le plâtre du plafond.

C’est une lecture en demi-teinte que je vous propose aujourd’hui. Je ne peux pas dire que j’ai adoré et je ne peux pas dire non plus que j’ai détesté. Je vous explique: Lire la suite