Crazy Brave – Joy Harjo

Je voulais faire de la musique comme ma mère. L’idée de tenir la musique entre mes mains me plaisait. C’était comme tenir un monde en mouvement.

Les premiers mots

Un jour, je me suis envolée très haut au-dessus de la Terre. Notre planète tant aimée baignait dans un halo fluide de lumière.

Lire la suite

De pierre et d’os – Bérengère Cournut 

𝐿𝑒𝑠 𝑓𝑒𝑚𝑚𝑒𝑠 𝑝𝑢𝑖𝑠𝑠𝑎𝑛𝑡𝑒𝑠
𝐸𝑛𝑐𝑜𝑢𝑟𝑒𝑛𝑡 𝑑’𝑎𝑏𝑜𝑟𝑑
𝑇𝑜𝑢𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑑𝑎𝑛𝑔𝑒𝑟𝑠

Les premiers mots

C’est la troisième lune depuis que le soleil a disparu derrière la ligne d’horizon – et la première fois de ma vie que j’ai si mal au ventre. Me décoller du corps chaud de ma soeur et de mon frère, me dégager des peaux qui nous recouvrent, descendre de la plate-forme de glace.
Sous son dôme, ma famille ressemble à une grosse bête roulée sur elle-même.

Lire la suite

La garçonnière – Mylène Bouchard

Dans l’amour impossible, lorsqu’on pose la question Tu m’aimes-tu, la réponse est toujours oui.

Les premiers mots

Abitibi, Lac-Saint-Jean.
Chacun sa région natale. C’est de là qu’ils proviennent respectivement. Elle est née dans la partie Noranda de la ville. Au pied des cheminées qui crachent des résidus d’ordinateurs passés de mode. Près du lac huileux dans lequel il est formellement interdit de se tremper un orteil.

Lire la suite

Prendre corps – Catherine Voyer-Léger

ÉPAULES
C’est un geste qui appelle l’univers. Un geste d’enfant qui aime gros comme ça. Et, même si, d’un majeur à l’autre, l’univers de leurs deux bras ne fait pas cinquante centimètres, on sait que le geste représente toute l’amplitude du cœur. Le nécessaire pour embrasser les possibles.

Les premiers mots

FLANC
Mon corps: un corps creux. Mon dos seul subsiste, surface de flottaison. Mon corps: un canot.
L’air comme rabot tente d’éliminer une douleur qui persiste; d’éradiquer l’abandon qui me moisit au flanc. Creuse encore, douleur persistante. Creuse au risque de te fendre.
Mon corps est flottant. Pour l’instant.

Lire la suite

Mon étincelle– Ali Zamir

Le passé nous suit et nous poursuit.

Les premiers mots

La vie est une curieuse hirondelle coincée dans une vilaine poubelle: c’est là qu’elle palpite et cesse d’être belle. Vous n’avez rien saisi. Je le sens. Je reformule et esquisse la phrase. C’est simple. La vie est un voyage peu ou prou incertain. Un voyage plein de turbulences. Des turbulences associées ou non à des intempéries. Des intempéries impétueuses provoquées par la curiosité et la cruauté humaines.

Lire la suite