Le poids de la neige – Christian Guay-Poliquin

La nuit a faim. Les flocons sont carnivores.

Les premiers mots

La neige règne sans partage. Elle domine le paysage, elle écrase les montagnes. Les arbres s’inclinent, ploient vers le sol, courbent l’échine. Il n’y a que les grandes épinettes qui refusent de plier. Elles encaissent, droites et noires. Elles marquent la fin du village, le début de la forêt.

Lire la suite

Dans la forêt– Jean Hegland

Ces jours-ci, nos corps portent nos chagrins comme s’ils étaient des bols remplis d’eau à ras bord.

Les premiers mots

C’est étrange d’écrire ces premiers mots, comme si je me penchais par-dessus le silence moisi d’un puits, et que je voyais mon visage apparaître à la surface de l’eau – tout petit et se présentant sous un angle si inhabituel que je suis surprise de constater qu’il s’agit de mon reflet. Après tout ce temps, un stylo a quelque chose de raide et d’encombrant dans ma main.  Lire la suite

Impurs– David Vann

Sa mère, une perturbation constante, une déchirure dans le tissu de l’espace et du temps. Aucune paix possible quand elle était dans les parages.

Les premiers mots

Galen attendait sa mère sous le figuier. Il lisait Siddhartha pour la centième fois, le jeune bouddha contemplant la rivière. Il sentait l’énorme présence du figuier au-dessus de lui, écoutait le non-vent, le calme. La chaleur estivale accablante, aplatissant la terre. La sueur comme une pellicule recouvrant presque tout son corps, une enveloppe.

Lire la suite

Obéir – Leena Lander

Faire la course avec la mort est épuisant. Et pourtant, au fond, c’est un adversaire honnête. La vie, par contre, ne frappe jamais à la loyale…

img_20160927_145159

(Non, mais cette couverture est tout simplement sublime!)

Les premiers mots

L’homme se relève. Boutonne son pantalon, puis sa veste. Sort un paquet de cigarettes.
– Cibiche?
– Non merci.
Il s’en allume une, reste planté là, jambes écartées, dans toute sa gloire militaire. Avec pourtant dans la voix des intonations d’écolier montrant son dernier dessin.
– Alors? C’était comment?
La femme s’assied, ramène ses jupes sur ses jambes nues, remet de l’ordre dans sa coiffure tout en prenant bien garde de s’essuyer les yeux.
– Un coup de bite est un coup de bite, dit-elle d’un ton neutre.

Lire la suite