On achève bien les chevaux– Horace McCoy

Je suis lasse de vivre, et j’ai peur de mourir.

Les premiers mots

Accusé, levez-vous…
Je me suis levé. L’espace d’un instant, j’ai revu Gloria assise sur ce banc de la jetée. La balle venait de la frapper sur le côté de la tête; le sang n’avait même pas commencé à couler. L’éclair de la déflagration illuminait encore son visage. Lire la suite

Les Fleurs d’hiver – Angélique Villeneuve

Elle ne se dit pas, il est là, elle se dit, c’est là. Cette chose inconnue qui lui vient. Ce qu’elle craignait, ce qu’elle désirait.

Les premiers mots

Elle n’entend rien. Ne pressent rien. Ça lui arrive d’un coup.
La petite est étendue sur le lit, elle fait la morte et Jeanne, à genoux, trempe le bord du torchon dans un fond d’eau, attrape un bras. Lire la suite

Aux noces de nos petites vertus – Adrien Gygax 

Au bal masqué, nous voulions être les derniers arrivés et les premiers partis.

Les premiers mots

Je ne voulais pas y aller, moi, mais ils m’ont convaincu. Quelque chose jaillissait du monde pour me débaucher, toujours. Je savais que je traînais un peu de ma répugnance derrière moi en montant dans le train, j’en avais toujours un peu avec, ça me rendait ce monde plus digeste. J’aurais préféré le voir en photographies, ce mariage, plutôt que de traverser l’Europe avec ma valise et mes envies de marche arrière.

Lire la suite

Nos âmes la nuit– Kent Haruf

Tu veux que je vienne ce soir? demanda Louis.
T’as intérêt, espèce de vieux dégoûtant.

Les premiers mots

Et puis il y a eu ce jour où Addie Moore rendit visite à Louis Waters. C’était un soir de mai juste avant qu’il fasse complètement nuit.
Ils habitaient  à un pâté de maisons l’un de l’autre dans Cedar Street, le plus vieux quartier de la ville, où des ormes, des micocouliers et un érable solitaire poussaient le long du trottoir en bordures des pelouses vertes qui s’étendaient jusqu’au bâtisses à deux étages. Il avait fait chaud dans la journée mais là, avec le soir, la fraîcheur était tombée. Addie remonta le trottoir sous les arbres puis tourna dans l’allée de Louis.
Quand Louis vint ouvrir elle demanda: Pourrais-je entrer vous parler de quelque chose?

Lire la suite

L’intérêt de l’enfant – Ian McEwan

Ecouter Adam l’émut et la déconcerta à la fois.
Apprendre le violon ou tout autre instrument de musique était un acte d’espoir, de foi en l’avenir.

IMG_20160707_135340

Résumé: À l’âge de cinquante-neuf ans, Fiona Maye est une brillante magistrate spécialiste du droit de la famille. Passionnée, parfois même hantée par son travail, elle en délaisse sa vie personnelle et son mari Jack. Surtout depuis cette nouvelle affaire : Adam Henry, un adolescent de dix-sept ans atteint de leucémie, risque la mort. Les croyances religieuses de ses parents interdisant la transfusion sanguine qui pourrait le sauver, les médecins s’en remettent à la cour. Après avoir entendu les deux parties, Fiona décide soudainement de se rendre à l’hôpital, auprès du garçon. Mais cette brève rencontre s’avère troublante et, indécise, la magistrate doit pourtant rendre son jugement.

Les premiers mots

Londres. Une semaine après la Pentecôte. Pluie implacable de juin. Fiona Maye, juge aux affaires familiales, un dimanche soir, chez elle, allongée sur une méridienne, regardant fixement, au-delà de ses pieds gainés par un collant, le fond de la pièce, un pan de la bibliothèque installée en retrait de la cheminée, et de l’autre côté, près d’une haute fenêtre, la minuscule lithographie de Renoir représentant une baigneuse, achetée trente ans plus tôt pour cinquante livres. Sans doute un faux.

Lire la suite

Daddy Love– Joyce Carol Oates 

Tu es en sécurité maintenant, fils. Protégé.

Nous serons bientôt à la maison.

13183493_1560404380927349_1274592553_n(1)

RésuméAvec Daddy Love, Joyce Carol Oates plonge son lecteur dans l’horreur. Une horreur qui commence dans le centre commercial où Robbie Whitcomb, cinq ans, est enlevé sous les yeux de sa mère. Le ravisseur, un technicien du kidnapping, collectionne les petits garçons… 

(et je coupe le résumé tout comme Plume de Cajou, pour ne pas en dire trop !)

Les premiers mots

Donne-moi la main, dit-elle.
Il le fit. Il tendit sa petite main à maman. C’était peut-être cinq minutes avant l’enlèvement.
Est-ce qu’il voyait leur voiture? demanda-t-elle. Est-ce qu’il se rappelait où ils s’étaient garés?
C’était une sorte de jeu auquel elle avait déjà joué avec lui. Il était chargé de se rappeler où ils garaient la voiture dans le centre commercial, cela afin de lui apprendre à regarder avec attention et à se souvenir.

Lire la suite