Plein feu sur des albums jeunesse

Les gens disent que les filles, ça doit faire comme les filles, les garçons, ça doit faire comme les garçons.
On n’a pas le droit de faire un geste de travers.
Tiens, c’est comme si on était chacun dans son bocal.
-Comme pour les cornichons?
-Oui, comme pour les cornichons.

Lire la suite

Publicités

Robinson– Laurent Demoulin

Le printemps fait semblant d’être l’été, à la façon dont Robinson et moi faisons semblant d’être un père et un fils.

Les premiers mots

Au pied du trône

Soudain, Robinson se met à pleurer. Sa tristesse ne va pas crescendo: elle semble immédiatement profonde – ou plutôt, sans fond. Rien ne la tempère ni ne la médiatise: c’est un diamant de malheur inconditionnel. Comme il ne parle pas, qu’il n’a jamais parlé – pas un mot, pas une phrase -, je ne dispose que de peu de moyens pour comprendre la raison de ses larmes?
S’ennuie-t-il? Trouve-t-il soudain que la vie est absurde? A-t-il mal aux dents? Faim? Soif? Est-il traversé par une idée noire? Est-il envieux? Anxieux? Tracassé? Torturé par une angoisse intime? Ou par l’angoisse de son père?

Lire la suite

Les loups à leur porte– Jérémy Fel

…il leva alors les yeux vers elle et lui lança un regard glaçant, le regard du loup à peine repu, prêt à se lancer à la recherche d’une nouvelle proie.

Les premiers mots

Les premières lueurs du crépuscule recouvraient déjà les champs de blé qui, tout autour d’elle, ondulaient avec le tintement de milliers de petits carillons.
Loretta, les épis lui effleurant les hanches au fur et à mesure qu’elle avançait, se baissa et en arracha un d’un coup sec, ce qui libéra dans l’air une fine poussière dorée qui s’y dispersa en scintillant. Sa maison se dressait au loin et surplombait cet océan rêche de sa silhouette massive.

Lire la suite

Mon Gamin– Pascal Voisine

Pour lui, une chanson ne commençait à devenir intéressante qu’une fois sa durée et son année de fabrication identifiées.

Les premiers mots 

La dernière personne qui connaissait un fragment de la vérité vient  de mourir. Émelyne Perrault, épouse Poivet, née le 19 avril 1953 à Juvancy-le-Château en Picardie, s’est tuée à bicyclette il y a cinq jours lors d’une promenade sur les bords de l’Oise.

Lire la suite

Les corps inutiles– Delphine Bertholon

Elle avait quinze ans depuis quelques jours.
Elle avait mille ans depuis quelques minutes.

Les premiers mots

Quinze ans
Elle souriait, sifflotait même, peut-être – une chanson entendue à la radio juste avant de partir, de quitter la maison, heureuse de s’en aller, comme une grande: elle avait rarement le droit de sortir le soir, c’était exceptionnel. Mais il fait jour encore, l’air était tiède et l’école finie. Dans deux mois, évidemment, on en reparlerait (le lycée, le changement), mais pour l’heure, c’était bel et bien terminé.

Lire la suite