Naduah – Séverine Vidal & Vincent Sorel 

Le regard noir de cette femme, c’est le regard qu’elle peut porter sur ceux et celles qui ont décidé à sa place, pendant toute sa vie. Nommée Cynthia Ann Parker jusqu’à ses neuf ans, elle fut ensuite enlevée par des Indiens Comanches pour vivre avec eux pendant une vingtaine d’années. De quoi perdre les souvenirs de tout ce qui la reliait à sa vie de « blanche ». Chez les Comanches, elle devient Naduah, Celle qui a la dignité et la grâce, mariée à un homme bon avec lequel elle aura trois enfants. Quand une troupe de Texas Rangers vient s’emparer des terres, ils la retrouvent et la prennent pour la ramener « chez elle ». Une deuxième fois kidnappée.

De retour au Texas, elle pourra compter sur Annabel, fille d’un de ses rangers, qui prendra soin d’elle et qui aura à cœur de connaitre son histoire. Elle seule arrivera à l’approcher et à communiquer avec elle. Une amitié qui durera toute sa « petite » vie.

Séverine Vidal est clairement du côté de Naduah, cela se ressent dans les interactions entre les personnages, comme quand Annabel veut à tout prix faire changer les avis de ses ami.es à propos des Comanches. En mettant en avant deux femmes que tout oppose, la scénariste évite les stéréotypes du far-west tant repris dans des films et des livres. Il y a une volonté très nette de montrer un autre visage de ces Natifs et de porter haut et fort des voix trop peu entendues. Le talent d’écrivaine de Séverine Vidal est ici accompagnée des superbes dessins de Vincent Sorel. Se renseignant sur la vie de Naduah et sur celle de son fils, il a pu illustrer un Texas de 1836 avec fidélité. Sans perdre de vue la violence dont pouvaient faire preuve les parties, il arrive à apporter de la douceur dans les rapports entre Naduah et Annabel.

Cette bande dessinée contient deux personnages d’héroïnes qui vont à l’encontre des schémas étriqués qu’attendaient la société de l’époque. Mais il est évident que l’on peut lire cette histoire en la comparant à la condition actuelle des femmes dans le monde.

Séverine Vidal sur le blog : George Sand, fille du siècle

L’avis de Moka

Naduah de Séverine Vidal & Vincent Sorel
Éditions Glénat
128 pages, mars 2022

…c’est chez Moka
Publicité

18 réflexions sur “Naduah – Séverine Vidal & Vincent Sorel 

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s