Moi après mois 

Mai

Gallen-Kalela

Les clochettes du premier mai / La chemise fruitée pour accompagner le muguet / La famille réunie / Les rendez-vous à prendre avant qu’il soit trop tard / Le cousin retrouvé / Et la cousine aux cheveux bleus / Terminer par le déchiffrage de ce cher et tendre Chopin / On ne gagne rien dans le mensonge / Leurs paroles et la mienne / Vent de fraîcheur au 3e étage, vent nouveau dans les rangs / Sortir de.. / Valeureuse syndicaliste / Ou pas / Le mail envoyé à 17h03 / Troquer une soirée littéraire pour une soirée solo avec piano / Se sentir pousser des ailes / Merveilleuses librairies / 120 battements par minutes, encore / Et encore les larmes /  J’ai pas le bras long mais je suis chanceuse / Vouloir lâcher la lecture du classique en cours pour cet autre classique subversif / Les couloirs aimés-détestés de l’ancienne école / La bise à Francis, ce prof si spécial / Voyage familial pour aller la voir / Passer la frontière / En tête, les lister / R., les larmes et les retrouvailles / Deux restaurants en une journée ? / La mer du côté néérlandophone / Après-midi secrète / Un dimanche fleuri / Les larmes qui coulent en ce jour de fête des mères / Pensées pour l’absente / Un litre et demi d’eau, au moins / Mais pas assez / Vouloir rebattre les cartes / Parler regret et désir / Nos amours Radicales en prêt / Je bénis mes casques réducteur de bruit, aka réducteur de bruits des gens / Misophone, une partie de moi-même / Hello George Harrison / Notre Athos covidée et notre week-end n’aura pas la même saveur / Aramis et d’Artagnan jouent les optimistes / La fièvre du mardi soir avec Virginie Despentes, Béatrice Dalle, Casey / Me pincer pour réaliser que Virginie Despentes est devant moi / Le feu, le feu, le feu / Épiderme effleuré / Croiser des têtes connues parmi ce public flamboyant / Conjurer la scoumoune /  Mercredi ( trop) œnologique / Merditude des transports / Le titre du livre qui invite à se barrer / Mercure rétrograde un peu trop / Marie Kondo, sors de ce corps / Penser aux copines, aux apéros, aux librairies, aux musées et encore aux copines / Trois ans de ton absence / Le deuil, jusque quand ? / Les signes positifs de ce vendredi 13 / Paris, me voilà / Les vocaux des copines pour accompagner mon chemin vers l’appartement / Vanessa à la porte / Lili dans le métro / Découvrir notre logement, entre Annie Ernaux et les signes religieux omniprésents / La terrasse parisienne qui nous tend les bras / J’avais compris : la littérature québécoise grivoise / Se sentir directement à l’aise avec elles /
Dormir sous les toits de Paris / Google Map au Père Lachaise / Balade matinale entre les immortel.les / Trouver Frédéric / Chercher longuement Jim / L’émotion contagieuse de Vanessa / Partir voir les Pionnières / L’équipe de Vleel à Paris / Avoir le nez fin pour trouver LE restaurant / La Rue Mouffetard et sa folle librairie / Razzia pour moi / Natiora-la raisonnable / Notre-Dame, amputée / Soleil à Montmartre / Nuit des musées, entre Victor et Marcel / Le dos qui souffre du poids des livres / Faites-vous un bisou / La pinte, la 25 et le vin blanc / On a cassé Fanny / Le pain-frites expliqué aux Françaises / Le pigeon m’a touchée ! Mais suis invisible ou quoi ? / La Finlande à Paris / Le petit brunch très classe / Un lapin houblonné / Mercure Rétrograde ne passera ( plus) pas par nous / en fait si.. / Accepter de ne pas être la sauveuse / Voir en face ce qui se trame depuis quelques temps / Quinze litres de cbd, s’il vous plaît! / En Sublimes / Quand est-ce que ça s’arrête ? Quand est-ce que ça s’arrange ? / Brea an Aluinn / Le beau du beau / Le quai de la gare, lieu de retrouvailles furtives / Les jolis jolis mots de Victoire de Changy qui disent tout ce que le vêtement peut être / Un vendredi dans son théâtre / La programmation non désirée du samedi / Un samedi soir avec Julie / Le Muppet show du dimanche avec les paternels / La dissociation pour les nuls / Les 69 ans du Padre et les blagues qui vont avec /  Troquer Carcassonne pour les Cévennes / Le jeudi comme un dimanche / Leurs retrouvailles / Celle qui dit « Mon petit« / Son émotion, contagieuse / cet endroit-là, si doux / Lire « L’école du Périnée » / La vue de la viande et l’estomac qui ne peut plus / Petit dej’ au soleil / Sweet Sunday / Avaler un livre sur la journée / Des plumes dans notre chez-nous / Le Burorigami, heureux parent de Pothos / …

Sur une douce idée de Moka

3 réflexions sur “ Moi après mois 

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s