Moon – Cyrille Pomès 

Sans déconner, qu’est-ce que tu trouves normal ici, toi? Un village de zombies qui s’anime deux mois par an? Une meuf de quatorze ans qui joue de l’accordéon? Merde! Il manque que les martiens!

Une ville balnéaire où le temps s’arrête dès que les vacanciers repartent dans leur région, ne restent alors que les locaux, ceux pour qui le temps semble long. Parmi eux, des adolescent.es commencent une nouvelle rentrée scolaire et comme la plupart, c’est avec un téléphone vissé à la main. Ça parle de messages instantanés, de choré répétées. Mais surtout ça s’envoie des photos parfois osées. Une coupure de réseau fait vaciller ce petit monde hyper connecté et ces jeunes vont devoir apprendre à gérer leur quotidien.

– Mon père a ressorti sa gameboy, mec. Le truc marche avec des piles.
– Chaud.

Luna et Gabriel, deux d’entre eux, ont une vie à mille lieues l’un de l’autre. Quand l’une souffre d’une réputation lancée par son soi-disant copain, l’autre est considéré comme un extra-terrestre car il n’adopte pas les codes des autres. Cette coupure pourrait tout faire changer.

Il y a quelque chose dans le graphisme qui marque directement. Les dessins sont francs, les mimiques des jeunes sont impeccables ( quoique parfois il me semble qu’il manquait des « contours »), les couleurs rendent à merveille cette atmosphère un peu latente. Mais toute cette ambiance mise en valeur est à mon sens en manque d’une réelle profondeur et d’importance donnée aux protagonistes.

Beaucoup ( trop ?) de thèmes sont abordés, ça fourmille de choses importantes comme le harcèlement scolaire, le deuil, la maltraitance, la grossophobie…autant d’éléments parfaits pour rendre une bande dessinée pour ado très intéressante et interpellante et ce survol peut agacer quand on a envie de creuser ces sujets un peu plus.

Moon de Cyrille Pomès
Éditions Rue de Sèvres
160 pages, mars 2022
La BD de la semaine

…c’est chez Stéphie

12 réflexions sur “ Moon – Cyrille Pomès 

  1. Mokamilla dit :

    J’apprécie énormément Cyril que j’ai eu la chance de rencontrer plus longuement à Saint-Malo avec le tatoué. Je l’ai finalement connu avant de le lire et j’ai une tendresse particulière pour son trait. Je comprends par contre tes réserves. À moi de voir si je les partage désormais.

    Aimé par 1 personne

  2. Antigone dit :

    Ah je vois ce qui t’a gêné. Alors que moi justement j’ai aimé ce fourmillement. Je trouve les BD pour ados souvent lisses et ici ça m’a plu que ça ressemble plus à la vie. 😉

    J’aime

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s