Mille secrets mille dangers – Alain Farah 

Je me réveille en sursaut, je ne sais plus très bien qui je suis, ce que je suis. Je me répète mille fois mon nom.

Yeux bleus, je vous vois.
Shafik Elias a relevé la tête, sur le point de conclure. Il parcourt la salle du regard, glissant sur les visages connus, les visages inconnus. Silence complet, ardent, presque religieux. L’écoute est à son acmé. Shafik se penche une dernière fois vers le micro. Il tient le pupitre du bout des doigts, prend une grande respiration, puis dit :
— Je m’en voudrais de vous quitter sans citer cette phrase que mon père me répétait chaque soir avant que je ne m’endorme : Al dounia fania wa al zaman kabass. Oui, mes amis, profitons de cette belle soirée, car cette vie où nous sommes plongés est un piège, un piège qui sommeille dans la prison du temps.

Nous sommes un sept juillet au mariage d’Alain et de Virginie. Le père du marié vient de terminer son discours et parcourt la salle. Dix pas le séparent de sa place et cela est suffisant pour revenir sur les moments forts de sa vie et poser le décor de tout le roman : une fresque familiale entre Canada et Egypte. Le récit de cette journée de fête sera alors parsemé de souvenirs de la famille et des souvenirs aussi de la jeunesse d’Alain.

J’aurais souhaité que ce livre raconte tout entier un mariage, j’aurais souhaité que ce livre soit un livre de joie, mais la joie nous a quittés et l’écriture m’échappe, malgré moi le temps ne va plus, malgré moi les époques, les événements se superposent, se confondent, se projettent en une image impossible où tout batailler pour occuper l’avant-plan de ma conscience agitée.

S’il y a bien une image que je veux garder, parmi tant d’autres de ce récit, c’est bien celle-ci : Jour d’oignon précède jour de miel. Elle résume presqu’à elle-seule cette autofiction qui met en lumière une journée de mariage. Entre alliance perdue, problème de dents, voiture manquante et maux de ventre, le roman part dans les méandres de la jeunesse d’Alain et reconstitue le puzzle de sa vie pour nous offrir un portrait attendrissant et terriblement émouvant.
La vie, la mort, l’amour, l’amitié. Tout ce qui fait la vie est réuni dans ce roman où la sensibilité à fleur de peau m’a cueillie dès les premiers mots du père.

Les pages défilent et on se rend compte au fur et à mesure qu’on tient là un livre d’une force étonnante. Les sourires alternent avec les instants dramatiques et cette famille et surtout les ami.es deviennent si proches qu’on a cette douce impression de faire partie des invité.es et de participer à ce mariage.

Mille secrets mille dangers c’est de la sincérité d’un bout à l’autre. Le personnage montre ses failles, il ne surjoue pas, il offre ses souvenirs de la manière la plus pure possible et tout est extrêmement bien rodé. Je renoue ici avec Le Quartanier dont certaines parutions m’avaient déçue (Les occasions manquées et Ouvrir son cœur)

Ce livre fait un tabac de l’autre côté de l’Atlantique. Il fait partie des finalistes pour deux prix, celui du Prix Littéraire des Collégiens et du Prix des Libraires.

Mille secrets mille dangers d’Alain Farah
Éditions Le Quartanier
512 pages, 2021

Publicité

18 réflexions sur “ Mille secrets mille dangers – Alain Farah 

  1. Alice dit :

    J’aime beaucoup cette maison. Et d’ailleurs, aujourd’hui j’ai assisté à une journée qui était consacrée au Québec, ce matin Panorama de l’édition québécoise avec des tas de recommandations, et cet après-m, état des lieux des bibliothèques au Québec. Bref, je vais m’endormir avec l’accent québécois en tête et le sourire aux lèvres 🙂
    Et je retiens ce titre qui est très très tentant. Là j’ai Western Spaghetti sous le coude, recueil de nouvelles publié il y a peu chez le même éditeur.

    J’aime

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s