Les petits oiseaux – Anaïs Nin 

C’était une fusion parfaite : tous deux s’enfonçaient ensemble dans la douce chaleur d’un monde de profondeur.

Quel est le premier nom qui vous vient en tête quand on vous demande de nommer un auteur ou une autrice de littérature érotique? Je parie quelques cents que ce serait celui d’Anaïs Nin. Et pour le coup, je n’ai pas été très originale car c’est un de ses recueils que je vous présente aujourd’hui.

Dans Les Petits Oiseaux, Anaïs Nin nous propose treize nouvelles à la fois émoustillantes, excitantes mais aussi des nouvelles dérangeantes par leur côté illicite. La première qui porte le nom du recueil en est un exemple parfait : un homme d’âge mûr observe et fantasme sur des petites filles qu’il observe de son balcon.

On retrouve dans ces récits un canevas identique où les rôles proposés correspondent à une même idée : un peintre, une muse, un mari qui a de l’expérience mais qui ne veut pas faire l’amour à sa femme de peur de la salir ou autre et en préfère d’autres plus expérimentées. Nous sommes donc dans de l’hétérosexualité en premier plan. Mais Anaïs Nin présente également mais dans une moindre mesure, d’autres modèles dont des histoires entre femmes.

Elle avait découvert un royaume nouveau, un royaume d’attente, et d’attention, et d’éveil érotique, comme elle n’en avait jamais connu.

Cette lecture, somme toute assez plaisante, ne me laissera, cependant, pas un souvenir mémorable. J’avais été beaucoup plus interpellée par ma lecture de son livre Inceste.

En cette semaine consacrée aux classiques érotiques, vers qui vous êtes-vous tourné.es? On se retrouve chez Moka / Vanessa / Maghily / Mumu / Katell / Lolo / Madame Lit /

Les petits oiseaux d‘Anaïs Nin
Traduction de l’anglais par Béatrice Commengé
Éditions Livre de Poche
160 pages, première publication en 1979
Les Classiques c’est fantastique

21 réflexions sur “ Les petits oiseaux – Anaïs Nin 

  1. Natiora dit :

    Je fais partie de ceux qui ne pensent jamais à Anaïs Nin. Je ne sais pas pourquoi, son nom passe par une oreille et sort par l’autre sans jamais s’imprimer sur mon cerveau… Ce n’est pas avec ce titre que je vais la découvrir, la littérature érotique ne m’intéressant pas pour commencer, et ton avis sans plus ne m’encourage pas à passer outre.

    Aimé par 1 personne

  2. L'ourse bibliophile dit :

    J’avoue que mes lectures d’Anais Nin ont été jusque-là plus que mitigées. Autant dire que je ne suis guère attirée par ce recueil. C’est cependant chouette de découvrir vos chroniques, d’autant que j’ai passé mon tour ce mois-ci, ma PAL et mes envies livresques étant vides de littérature érotique.

    Aimé par 1 personne

  3. Alice dit :

    Si je devais choisir de lire un recueil de nouvelles, ce serait sans doute celui-ci. J’aimerais me plonger dans ses journaux à l’occasion, car la BD m’avait laissé un drôle de sentiment. Près d’un an après la lecture, je vais peut-être enfin pouvoir en faire la chronique (digestion longue^^)

    J’aime

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s