La dame blanche – Quentin Zuttion 

Tu sais…J’comprends. Nous, quand on est en deuil, on a juste à pleurer un bon coup, c’est vrai. Mais toi, tu peux pas pleurer toute ta vie.

Après avoir donné de la force aux femmes blessées, donné la vie à Nathan et parlé des corps multiples, Quentin Zuttion offre son regard et sa sensibilité aux soignant.es des EHPAD mais aussi aux bénéficiaires de ces établissements.

L’histoire d’Estelle, infirmière, est toute aussi singulière et toute aussi universelle qu’elle est partagée par bon nombre de personne travaillant dans les soins.
L’attention et la patience dont disposent Estelle et sa collègue Sonia leur permettent de traverser les épreuves dont on a bien trop peu conscience et qui pourtant font partie du quotidien des infirmiers et infirmières, la fin de vie de leurs patient.es et le poids de leurs pertes. Car soigner ces personnes 5 ans, 10 ans, ou moins, les assister dans toutes les actions du quotidien, n’est pas sans conséquence, c’est bien plus qu’une relation soignant-soigné qui se joue.

Comment garder « sa place » quand on sait qu’on sera les dernières personnes à leur chevet? Beaucoup de choses se jouent dans ces derniers instants, de la tendresse et de l’attention.

J’ai 33 ans et j’ai vu des centaines de cadavres de gens que j’ai aimés. Personne, absolument personne, ne nous demande comment on va, nous.

Quentin Zuttion rend hommage à ces métiers pénibles, à ces situations parfois douloureuses, à la force de chacune de ces personnes qui prennent soin de nos aîné.es. Les dessins sont encore une fois sublimes, tant les détails donnés aux regards échangés que par ceux portés aux corps vieillissants.

C’est encore une fois un sacré coup de cœur envers ce dessinateur de talent.

La dame blanche de Quentin Zuttion
Éditions Le Lombard
208 pages, janvier 2022
La BD de la semaine

…C’est chez Moka

26 réflexions sur “La dame blanche – Quentin Zuttion 

  1. maghily dit :

    Elle a l’air poignante et nécessaire cette BD. 🙂
    Les graphismes ont également l’air sublimes.

    Sans doute un peu tôt pour moi de la lire maintenant.
    J’aurais bien voulu la connaître il y a quelques années, cela m’aurait sans doute permis d’appréhender certaines choses autrement.

    Aimé par 1 personne

  2. nathaliesci dit :

    Une fois en allant passer un examen, j’ai vu entrer dans la salle d’attente (j’étais seule) une infirmière en pleurs… Ne sachant trop quoi faire, je suis allée à l’accueil signaler à sa collègue qu’elle n’avait pas l’air bien. Elle m’a répondu : « il faut la laisser tranquille, elle travaille en cancérologie et vient de perdre un patient… » J’ai trouvé dur que personne ne l’accompagne et aussi qu’il n’y ait pas un endroit où elle puisse être tranquille…
    Une Bd que je lirai.

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s