Souvenirs de Marnie – Joan G. Robinson 

Pourtant, il semblait presque à Anna que la maison l’épiait, la guettait, et avait patiemment attendu qu’elle se retourne et la reconnaisse.

Les premiers mots

Madame Preston, avec son éternel air inquiet, rajusta le chapeau d’Anna.
« Sois sage, lui dit-elle. Amuse-toi, et … reviens-moi heureuse et bronzée…et contente. »
Elle prit la jeune fille dans ses bras et l’embrassa une dernière fois pour qu’Anna se sente aimée, en sécurité, acceptée.

Il y a les personnes qui sont dans le cercle et celles qui sont en dehors. Anna se sent en dehors de tout, tout le temps. Alors quand ses parents adoptifs lui proposent de s’éloigner de Londres pour se rendre sur la côte est de l’Angleterre, elle ne voit pas d’inconvénient à les quitter eux et sa ville, que du contraire. Accueillie par un couple sympathique, Anna aura le loisir de se promener seule et de découvrir les environs. À la vue de la villa sur le bord de mer, c’est un coup au cœur qui l’assaille. Elle a comme une impression de revenir dans un endroit connu mais dont les souvenirs auraient dû mal à revenir à elle. Quand, enfin, elle rencontre l’habitante de cette maison (qu’Anna croyait inhabitée), Marnie, elle ne s’imagine pas à cet instant-là que sa vie en sera à jamais bouleversée.

L’air marin du littoral montait jusqu’à elle accompagné du cri des goélands. Plusieurs barques étaient amarrées et s’entrechoquaient doucement avec la marée qui changeait. Anna n’avait pas beaucoup marché mais elle avait la sensation d’avoir pénétré un autre monde. Un monde reculé et paisible, où il n’y avait que des bateaux, des oiseaux, de l’eau et un ciel infini.

Les avis d’Antigone et de Natiora m’avaient déjà convaincue avant même que je ne lise la première ligne de ce roman et si vous lisez leurs avis ainsi que le mien, sachez que nous tenons-là un roman merveilleux. Joan G. Robinson nous offre dans le personnage d’Anna une renaissance extraordinaire grâce à une amitié qui l’est tout autant. D’abord adolescente solitaire et mélancolique, Anna va éclore au contact de Marnie. C’est touchant de vérité et sans jouer sur le côté bisounours, l’autrice aborde les douleurs de ces enfants et adolescents que les adultes ont du mal à comprendre.

L’amitié entre Marnie et Anna est aussi forte que le sont leurs différences, toutes deux s’apprivoisent et se rendent compte qu’au contact de l’une et l’autre, elles prennent les forces de chacune pour affronter du mieux qu’elles peuvent leurs environnements respectifs.

L’écriture m’a enchantée et je n’ai pas lâché ce roman tant l’histoire est belle et intrigante. Car Joan G. Robinson se joue parfois de son lectorat en mêlant du fantastique et du rêve dans cette ville côtière où j’aurais aussi aimé passer quelques étés.

Suite à cette lecture, j’ai pris plaisir à regarder la version animée réalisée par Hiromasa Yonebayashi ( des Studio Ghibli qui ont produit entre autre Le Voyage de Chihiro, Mon voisin Totoro, Le Château ambulant et Princesse Mononoké ), et même si quelques éléments sont absents, c’est une adaptation très réussie et tendre de ce classique anglais vu à la sauce japonaise.

Souvenirs de Marnie de Joan G. Robinson
Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Patricia Barbe-Girault
Illustration de couverture par Alex Green
Éditions Monsieur Toussaint Louverture
256 pages,
avril 2021 pour la présente édition. 1967 pour la publication originale.
 Les classiques c’est fantastique

Les autrices à l’honneur chez : Mumu, Natiora, Une comète, …

10 réflexions sur “ Souvenirs de Marnie – Joan G. Robinson 

  1. Natiora dit :

    Je ne suis pas surprise que tu partages notre enthousiasme. Il est fabuleux ce petit roman, intemporel. J’étais aussi partie pour regarder le film d’animation mais j’attendrai qu’Oreste soit en âge, on pourra le voir ensemble.

    Aimé par 1 personne

  2. L'ourse bibliophile dit :

    Un roman qui m’a l’air vraiment superbe ! J’avais déjà envie de le découvrir (je l’admets, la seule mention de cette maison d’édition suffit à me donner envie) mais là tu en rajoutes une bonne couche !
    J’ai un bon souvenir du film, mais très peu de détails finalement…

    J'aime

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s