Seule en sa demeure – Cécile Coulon

Candre semblait de ce monde comme le sont les animaux sauvages.

Les premiers mots

Par un beau dimanche de mars, où le soleil poussait doucement l’hiver hors des forêts obscures, Jeanne Marchère mourut dans la travée principale de la petite église des Saints-Frères.
Elle avançait, devant son fils et son époux, le dos bien droit, trois nattes de cheveux blonds enroulées à la nuque.

Quand Candre vient demander la main d’Aimée à son père, celui-ci montre des allures d’homme de foi et de confiance.
Aimée est directement charmée par le silence qui entoure cet homme et par l’attention qui lui témoigne. Elle qui n’a jamais connu d’hommes, voit en lui un être qui pourra prendre soin d’elle. Mais Candre, riche propriétaire, a quelques failles qui le rendent discret sur certains points, notamment concernant sa première épouse décédée deux ans plus tôt.
Arrivée au domaine Marchère, Aimée découvre un royaume de mystère et bientôt cette lourdeur commence à lui peser sur le moral, sa famille lui manque, son cousin Claude par dessus-tout.

Candre, pour apaiser sa femme, lui offre alors des cours de flûte qui seront pour Aimée une bouffée d’air frais. Mais cela ne suffira pas pour calmer ses angoisses et ses doutes de plus en plus prégnants sur le domaine et les gens qui l’entourent.

L’aspect sévère de l’enseignante, sa voix profonde lui donnaient envie de se laisser conduire et métamorphoser par elle. Selon les lois du mariage, personne ne devait la toucher, sinon Candre. Et pourtant, elle avait accepté cette poigne contre elle.

Quand Cécile Coulon s’empare d’un roman d’époque ( aucune date n’est donnée mais des détails témoignent d’un temps révolu), c’est avec tous les codes appropriés. Elle écrit ici une histoire avec une tension palpable dès les premières pages, entre un héros aux allure d’un Edward Rochester pour ce qui est de ses secrets et une héroïne tiraillée entre l’amour pour son mari et la crainte que celui-ci peut lui inspirer.

Seule en sa demeure campe des personnages qui côtoient le tragique et l’amour. Cette demeure fascine tout autant les personnages que la lectrice que je suis, entre gens de maison qui connaissent la vérité et Aimée qui la découvre au fur et à mesure, la propriété encercle ce beau monde et ne livre son histoire qu’à ceux et celles qui oseront aller gratter les belles dorures.

Cécile Coulon sur le blog: Le cœur du Pélican / Trois saisons d’orage / Une bête au paradis

Seule en sa demeure de Cécile Coulon
Édition L’Iconoclaste
333 pages, août 2021

24 réflexions sur “ Seule en sa demeure – Cécile Coulon

  1. Marie-Claude dit :

    J’ai l’impression qu’on le verra pas mal, ce roman.
    J’ai eu une expérience décevante avec la dame Cécile, expérience que je ne suis pas encouragée à retenter. Ce n’est pas plus mal! En littérature comme dans la «vraie vie», il y a des affinités électives!

    Aimé par 1 personne

  2. Giselin dit :

    Le niveau de cette romancière est si médiocre qu’il en est scandaleux. Les noms des personnages ne sont pas du tout crédibles Candre!!! et l’écriture maladroite lourd et plate. Coulon est une imposteure qui cultive son ego sur le dos de
    la littérature

    J'aime

  3. Athalie dit :

    L’ambiance que tu décris me tenterait bien, si ce n’est que les quelques titres ( deux) de Cécile Minard que j’ai lus m’ont paru à chaque fois un peu superficiels … Vu le prix des livres en broché, je vais attendre avec un peu de salive au coin de la bouche quand même à cause de ta référence aux Hauts de Hurlevent …

    Aimé par 1 personne

  4. Lilly dit :

    Je la vois partout depuis des années et apprécie certains des textes qu’elle publie sur les RS, mais malgré l’engouement de beaucoup, je ne garde pas le moindre souvenir de la seule lecture que j’ai faite. Impossible même de me rappeler le titre… A retenter quand même.

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s