Entre les lignes – Dominique Mermoux 

Ce qui fait le lien entre le passé et le présent, ce n’est pas la façon dont les pavés ont vieilli ou ont été remplacés. Ce qui fait le monde d’aujourd’hui, ce sont les fils et filles des hommes et femmes d’hier.

Quand Denis, le père de Baptiste, découvre des lettres jamais envoyées de son propre père Moïse, il tombe littéralement des nues et son cœur en prend un coup. Ces lettres sont adressées à une Anne-Lise dont le nom n’avait jamais été énoncé à voix haute. Tant de secrets résident dans ces mots et tant de mystères également, car toutes ces lettres ont été écrites le même jour, tous les ans, le 3 avril.

Denis n’étant pas apte à aller enquêter lui-même, il demande à son fils de prendre la route vers les Ardennes pour découvrir des descendants qui auraient connu Moïse et surtout Anne-Lise. Pour redonner le sourire à son père, Baptiste entreprend ce voyage et n’hésite pas embellir la réalité pour que son père puisse aller de l’avant.

Baptiste Beaulieu a eu la belle idée de mettre en mots son histoire personnelle et il en a aussi profité pour jeter une bouteille à la mer et espérer retrouver Anne-Lise (dont je tairais les liens de parenté pour ceux et celles qui n’auraient pas lu le roman). C’est assez beau comme projet et terriblement touchant.

J’avais déjà eu l’occasion de lire quelques billets de l’auteur sur Instagram mais je ne m’étais jamais penchée sur ses romans. Cette adaptation était l’occasion parfaite pour me faire une idée de sa posture d’écrivain et surtout sur ses talents de conteur. Et en effet, tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment : personnages touchants, intrigue familiale, sentiments sincères (Même si trop de bons sentiments donnent parfois la nausée) …

Si l’histoire a réussi à m’émouvoir, elle a cependant été noyée par le choix narratif. La retranscription des lettres est donnée sur des pages entières, ce qui donne une impression de récit fouillis avec peu de place pour les dessins.

Les périodes de la vie de Moïse ainsi que celles du moment présent sont bien distinctes et j’ai préféré l’ambiance de la vie de Baptiste à celle du passé, beaucoup plus allégée au niveau du texte.

Je rejoins Mumu dans cette lecture. Pour un avis plus positif, c’est chez Céline.

(J’enchaine depuis quelques temps des bandes dessinées qui ne me transcendent pas et j’espère que les prochaines lectures seront plus réjouissantes.)

Entre les lignes de Dominique Mermoux
Adaptation du roman de Baptiste Beaulieu édité sur le titre « Toutes les histoires d’amour du monde »
Éditions Rue de Sèvres
168 pages, mai 2021
La BD de la semaine

…C’est chez Stéphie

23 réflexions sur “ Entre les lignes – Dominique Mermoux 

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s