Yellow Cab – Chabouté

En écoutant cet homme me guider, je prends conscience que je suis un imposteur…Je prétends être chauffeur de taxi alors que je ne connais pas vraiment cette ville et que je suis, la plupart du temps, obligé de me fier à mon gps pour conduire mes passagers à bon port, mais n’est-ce pas le cas de la plupart des drivers que j’ai croisés sur ma route?

New-York, 2015...
Son métier, c’est créer des histoires. Mais pour cela il faut de la matière, avoir de l’inspiration et être sur le qui-vive, à l’affut des idées. Benoit Cohen sait tout cela… mais depuis quelques temps, la fatigue a remplacé l’enthousiasme et la lassitude grandit. Besoin de changement pour se renouveler. Besoin d’exercer un métier « concret »,  » moins prise de tête »…Chauffeur de taxi? Et si ce boulot lui permettait de recenser des idées pour un film? Et si, ce boulot le nourrissait d’histoires qu’il pourrait utiliser par la suite? Et si…il mettait à profit son exil à New-York pour tenter l’aventure?

Benoit n’attend pas. Il se met à la recherche d’un organisme de formation et le voilà jeté dans la gueule d’une vie à mille lieues de ce qu’il connait, lui qui se sait privilégié.

J’en arrive à me demander si je ne trouve pas plus de plaisir à côtoyer des inconnus toute la journée plutôt que de rester des heures à écrire seul devant mon ordinateur…? Si cette histoire de film n’est pas qu’un prétexte..

Être chauffeur de taxi à New-York amène obligatoirement des images avec en tête d’affiche Robert de Niro et autres. Mais la vérité est toute autre pour Benoit. À lui de faire son trou, de prendre son mal en patience avant de se faire de l’argent, d’apprendre la patience et le self-contrôle.

Tout au long de son aventure de taximan, Benoit essaie tant bien que mal de construire son futur scénario, en se nourrissant de ce qu’il vit et de ce qu’il observe.

Chabouté s’est emparé du livre de Benoit Cohen pour y mettre une touche toute personnelle et réussie. Le dessinateur a croqué New-York, ses rues et surtout ses habitants avec son crayon noir habituel pour donner à cette bande dessinée une ambiance digne d’un vrai scénario, à l’image de ce que désire notre héros.

Les seules touches de couleurs se trouvent sur la couverture, mais l’intérieur n’est pas dénué de nuances, au contraire. Il y a du sombre, de l’élégance, de la noirceur et de la lumière à travers ces planches. Chacune fourmille de détails, des clins d’œil au New-York parfois imagé, parfois véridique.

Sans jamais être allée dans cette mégapole, j’ai totalement plongé dans cet univers, me perdant moi-aussi entre ces milliers de rues et ces Yellow Cab qui la caractérisent si bien.

Yellow Cab
Chabouté d’après le roman de Benoit Cohen « Yellow Cab » sorti en 2017
Éditions Glénat Collection Vent d’Ouest
168 pages, janvier 2021
La BD de la semaine

…c’est chez Noukette

24 réflexions sur “ Yellow Cab – Chabouté

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s