La garçonnière – Mylène Bouchard 

Ils s’étaient aimés, encore. Pris, serrés, de tout bords, tous côtés. Pour se sentir vivants.

Les premiers mots

Abitibi, Lac-Saint-Jean.
Chacun sa région natale. C’est de là qu’ils proviennent respectivement. Elle est née dans la partie Noranda de la ville. Au pied des cheminées qui crachent des résidus d’ordinateurs passés de mode. Près du lac huileux dans lequel il est formellement interdit de se tremper un orteil.

En 2019 j’ai lu La garçonnière. En vérifiant la date de lecture, j’ai été interpellée. Je pensais que cette lecture je l’avais en moi depuis bien plus longtemps que ça, que j’avais rencontré Mara et Hubert il y a des années. Mais non 2019 est bien la date de ma première lecture. En 2020 est sorti la deuxième version augmentée du texte sorti en 2013. Sans relire mon billet de l’époque, j’ai redécouvert cette histoire d’amour qui encore une fois m’a attendrie.

Le velours de tes bras. 
Le coton de tes draps.  
Quand tu les ouvres. 
Et que tout est facile. 

Entre ces deux-là, c’est Je t’aime moi non plus. Passer de meilleurs amis à amants, peut être dangereux, changer les simples embrassades en caresses peut avoir des répercussions incalculables. Et quand un aime à déraison alors que l’autre se préserve, cela est douloureux pour les deux amoureux.

Je termine ma lecture avec la furieuse envie de lire L’immortalité de Kundera.

La garçonnière
de Mylène Bouchard
Editions La Peuplade
232 pages, octobre 2020 (3e édition)

9 réflexions sur “ La garçonnière – Mylène Bouchard 

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s