Des fleurs pour Algernon – Daniel Keyes

Je suis comme un homme qui a été à demi endormi toute sa vie et qui essaie de découvrir comment il était, avant de se réveiller. Tout surgit étrangement brouillé et comme au ralenti.

Les premiers mots

Conte randu n°1
3 mars. Le Dr Strauss dit que je devrez écrire tout ce que je panse et que je me rapèle et tout ce qui marive à partir de mintenan. Je sait pas pourquoi mais il dit que ces un portan pour qu’ils voie si ils peuve mutilisé.

Et si on rendait un idiot intelligent ? Et si une simple opération du cerveau en était capable ?
Charlie, personnage ô combien attachant durant les premières pages, accepte. Lui qui désire ardemment pouvoir lire et écrire comme les autres, ne mesure pas l’étendue de sa décision. Au fur et à mesure des semaines, ses écrits d’abord très succincts et remplis de fautes deviennent profondément plus éclairés sur ce qu’il se passe en lui.
Charlie qui pensait que tout le monde était gentil, découvre peu à peu les moqueries et les comprend.
Et s’il saisit le monde, et c’est cela qui est le plus redoutable. Il se souvient peu à peu et de manière très précise de son passé, de ses parents et de leur décision de se séparer de lui. Ce passé qu’il avait occulté lui revient en pleine face, le rendant affreusement malheureux. Charlie devient intelligent, très intelligent et cherche de manière insatiable un idéal bien difficile à atteindre.

Mais à quoi vous attendiez-vous? Avez-vous cru que je resterais un toutou docile, qui fait le beau et qui lèche le pied qui le frappe? Bien sûr, tout cela a changé en moi et aussi la manière dont je me considère. Je ne suis plus obligé d’accepter le genre de sottises que les gens m’ont fait avaler toute ma vie.

Ce livre m’était totalement inconnu avant que je croise sa route sur instagram, son résumé et les avis positifs qu’il engendrait m’ont interpellés et pressentant que je trouverai-là une lecture forte, je me suis empressée de le demander à Noël pour le garder en lecture pour notre challenge. (Et j’ignorais qu’il allait être joliment mis en valeur par Moka et par Magali)
Charlie m’a tour à tour émue et parfois énervée car comme Alice, son ancienne institutrice, le précise il devient orgueilleux et égoïste. Comme s’il voulait récupérer toutes ces années dans le brouillard et qu’il désirait partir à la conquête du monde. Le roman monte en tension tout comme la colère, légitime, de Charlie.
Le récit en « je » était la manière la plus adéquate pour décrire ce qui se passe dans la tête de ce héros. C’est une lecture qui laisse une empreinte sur chaque lecteur qui croisera la route de notre Charlie… Par sa façon d’aborder l’intelligence et la course vers le bonheur et ce que ça implique comme sacrifices, Des Fleurs pour Algernon, a ce quelque chose qui me fait tout doucement changer d’avis sur la science-fiction.

Des Fleurs pour Algernon de Daniel Keyes, traduit par Georges H. Gallet, Editions J’ai lu, Collection SF – Passeur d’imaginaire, 1966 (2012 pour la présente édition), 380 pages –

15 réflexions sur “ Des fleurs pour Algernon – Daniel Keyes

  1. maghily dit :

    J’étais curieuse de lire ton avis sur ce roman 🙂 Tu lui rends merveilleusement bien honneur ! Comme toi, Charlie m’a énervée même si je trouvais sa colère légitime. Ce roman fait pas mal réfléchir sur notre vision des êtres humains.

    Aimé par 1 personne

  2. dasola dit :

    Bonjour, le thème est passionnant mais j’ai laissé tomber très vite ce roman. Je ne suis pas arrivée à le lire mais auparavant, j’avais vu l’adaptation théâtrale avec Grégory Gadebois: extraordinaire. Un grand spectacle. Bonne après-midi.

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s