Expiation – Ian McEwan

Elle faisait partie de ces enfants possédés du désir de voir le monde à leur exacte convenance.

Les premiers mots

La pièce de théâtre – dont Briony avait conçu les affiches, programmes, billets, construit la caisse à l’aide d’un paravent renversé et garni la boîte à monnaie de papier crépon rouge -, elle l’avait écrite en deux jours de furie créatrice, au point de sauter un petit déjeuner et un déjeuner?

Briony est une petite fille à l’imagination plus que débordante, aux sentiments emmêlés si caractéristiques des jeunes personnes.
Elle a quelque fois du mal à comprendre le monde des adultes et encore plus les sentiments amoureux, elle qui pense pourtant tout connaître, elle, si habile avec les mots et l’imaginaire, elle qui se voit devenir une grande écrivaine.
Il suffira, tout au long d’une chaude journée d’été, d’un vase cassé, de sentiments enfin reconnus, d’une erreur de lettres, d’un invité aux intentions particulières pour que la vie de cette famille, ainsi que des autres membres, soit à jamais changée.

Ce qu’elle avait dit, elle devait le redire. De minimes divergences lui attiraient de légers froncements de sourcils entendus ou un certain degré de froideur, une baisse de sympathie. Elle devint soucieuse de faire plaisir et apprit vite que les moindres réserves qu’elle aurait pu ajouter interrompraient le processus qu’elle avait elle-même mis en train.

On pourrait se dire à la lecture des premières pages que tout cela est bien long et lent. Mais c’est sans connaitre la précision que l’auteur veut établir. Usant d’une construction implacable, le livre met en route toute les scènes de cette journée fatidique qui tirées au cordeau, passent d’un protagoniste à un autre, d’un point de vue différent et donnent à ce roman une épaisseur, une justesse incroyable.

Briony en personnage principal nous fait vibrer et nous, lecteurs, sommes pris dans l’engrenage de cette histoire. Divisé en trois parties, dont un fantastique épilogue, Expiation rend compte d’une méticulosité à toute épreuve. Chaque personnage est construit, pensé, analysé. Cette journée décrite sur plus d’une centaine de pages, alors que le roman n’en fait que 470, prend toute la place et quelle place.
Ian MC Ewan a pris le parti de prendre le temps pour instaurer chaque minute décisive, pour décrire Briony, Cécilia, Robbie, ses trois personnages. Le reste est tout autant passionnant et cette histoire, que je connaissais de l’adaptation du film de 2008, m’est apparue sous un jour nouveau, la culpabilité, le pardon, autant de thèmes traités avec une parfaite maîtrise.

– Expiation de Ian McEwan, traduction de Guillemette Belleteste, Éditions Folio, 2005, 496 pages –

Ian McEwan dans mes Pages. Lu aussi mais non chroniqué « Sur plage de Chesil »

Ce livre signe le douzième livre du challenge « En sortir 20 en 2020 »

27 réflexions sur “ Expiation – Ian McEwan

  1. maghily dit :

    Roooh tu me donnes envie de le relire ! 🙂
    Je l’avais lu plus ou moins au moment où le film est sorti, je me souviens avoir adoré mais je n’ai plus aucun souvenir de ce qu’il se passe dans ce roman. Juste quelques images et impressions.

    Peut-être que ça va faire l’objet d’un petit défi pour 2021 : « Ces livres que je veux relire en 2021… », qui sait ! 😉

    Aimé par 1 personne

      • maghily dit :

        Non, même pas 😦 – Alzheimer me guette…
        J’ai la vague impression que c’était pas bon mais je ne sais plus 😀 Raison de plus pour le relire.

        Haha, j’ai justement regardé tout à l’heure où j’en étais pour le défi 2020, en me demandant si j’allais me refaire une édition 2021 (ça dépendra des réceptions de Noël car pour l’instant, pas grand chose me fait envie dans ma PAL).
        Curieuse de voir ta sélection 2021. 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. Athalie dit :

    Un sacré roman ! j’ai recommencé trois fois sa lecture, je n’arrivais pas à entrer dans l’univers de départ, très lent et que je ne situais pas bien, et puis, la troisième fois, je me suis laissée prendre et ce fut une de mes lectures marquantes. Depuis, je lis tout de cet auteur !

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s