Le château des animaux, tome 1 & 2 – Xavier Dorison & Félix Delep 

Dans ce château faisant fonction de ferme, la vie humaine n’est plus présente depuis fort longtemps. Seuls les animaux y vivent. Et comme pour imiter les hommes, certaines bêtes se sont octroyées les pleins pouvoirs. Les autres, considérées comme plus faibles, sont les ouvriers et les esclaves du maître, le fameux Président Silvio, taureau monstrueux qui fait régner la terreur avec sa horde de chiens.
Quand un nouveau venu, un rat pour plus de précision, les abreuve de notions de libertés, ils sont nourris d’envies de changement et de révolution. Mais cela doit se mettre en place progressivement et il faudra du courage et de la patience pour que les plans fonctionnent. Car ils ont déjà tentés de se rebeller mais avec leurs armes qui ne sont que de simples cornes et becs, ils n’ont pas pu faire le poids contre les crocs déchaînés des sbires de Silvio.

– La liberté n’a jamais nourri personne, et dans ce château, chacun vit sous la menace de la milice des chiens, d’un poteau de justice, d’un séjour au donjon, il n’y a pas un animal de taille face à Silvio. On ne peut rien face à eux. Si seulement ont avait plus de crocs, de pus longues griffes, on pourrait se débarrasser du président et de sa clique…
– … et vous deviendriez comme eux.

Les mots de Xavier Dorison dans son préambule donnent le ton. Il donne à réfléchir sur la Ferme des animaux de George Orwell ( que je n’ai toujours pas lu…) et à son portrait sur les dictatures. Comme dans le roman, après la disparition des hommes, c’est entre animaux que la guerre est déclarée. Quand tout portait à croire que libérés des humains ils allaient vivre en harmonie, c’était sans compter les années de servitude qui s’étaient immiscées dans leurs instincts et qui allaient reproduire allégrement.

Cette bande dessinée a tous les ingrédients d’un turn-over efficace : de l’action, des personnages attachants ( Miss B.,, chatte craintive qui par la force des paroles du rat se libère et devient une formidable héroïne), et des situations qui à chaque page offrent des rebondissements. Et pour couronner le tout un dessin précis et superbe.

Ce premier tome enchanteur se termine sur une note d’espoir et c’est avec plaisir que j’ai lu la suite dans la foulée. Comme je m’y attendais, celle-ci réserve de belles surprises et tient toutes ses promesses. Plus noir, plus violent et plus dur, le récit offre une véritable tension entre les animaux et la lutte continue toujours et toujours. Vivement le tome 3.

– Le château des animaux, tome 1 Miss Bengalore, scénario de Xavier Dorison, dessins de Félix Delep, Editions Casterman, septembre 2019, 72 pages –
– Le château des animaux, tome 2 Les Marguerites de l’hiver, scénario de Xavier Dorison, dessins de Félix Delep, Editions Casterman, novembre 2020, 56 pages –

C’est chez Stephie

40 réflexions sur “ Le château des animaux, tome 1 & 2 – Xavier Dorison & Félix Delep 

  1. Mokamilla dit :

    J’attends la fin de la série et je m’y colle. J’ai su m’ouvrir un peu à ces lectures animalières qui ne m’intéressaient pas le moins du monde. (Sans cela, je n’aurais jamais lu et aimé d’amour Abélard d’Hautière et Dillies…)

    Aimé par 1 personne

  2. Bidib dit :

    la beauté des couvertures avait attiré mon attention en librairie mais j’attendais de lire quelques commentaires avant de me lancer. Voilà qui est chose faire, et tu me donne envie de céder à la tentation. Mais peut-être vais je d’abord lire la ferme des animaux qui est dans ma PAL depuis une éternité

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s