Les Filles des Marins Perdus – Teresa Radice & Stefano Turconi

Le Pilar est, pour la plupart d’entre nous, plus qu’un simple hébergement. C’est un refuge, un foyer.

Ce joli titre donne à lire deux histoires de ces filles du Pilar, maison close de Plymouth, où les marins de passages viennent prendre du plaisir avec les filles devenues, avec le temps, leurs régulières.
Entre ces murs, des destins se dessinent, se racontent et des rencontres fortuites se créent mais deviennent essentielles à ces filles, comme l’arrivée du grand et fort Tane qui leur procure une sécurité à tout instant.

Les deux histoires sont liées et mettent en scène des personnages qu’on aimerait ne pas quitter et au vu des dernières pages, il se pourrait qu’on les retrouve.
Sans avoir lu « Le Port des marins perdus« , je me suis plu à parcourir ces destins de filles et de marins dans ce beau et réussi spin-off. Les couleurs et les dessins parfont à merveille cette ambiance de maisons closes et de ports où les rencontres se mêlent et se démêlent.

Les Filles des Marins Perdus de Teresa Radice (scénario) et de Stefano Turconi (dessins), traduit de l’italien par Frédéric Brémaud, Éditions Glénat, collection Treizeétrange, septembre 2020, 128 pages –

…C ‘est chez Moka.

32 réflexions sur “ Les Filles des Marins Perdus – Teresa Radice & Stefano Turconi

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s