Des vies de combat – Audrey Célestine

Je vis! Et que les racistes le sachent, je vis et je vivrai. Et je tiendrai. Il me suffit qu’ils le sachent. (Christiane Taubira)

Les premiers mots

« Ain’t I a woman? »
Ne suis-je pas une femme?
Des mots intemporels clamés il y a presque deux siècles, surgis d’un corps qui fut asservi, des profondeurs d’une âme devenue irréductible, de l’esprit indompté d’une femme debout, noire et fière.

Elles ont comme leitmotiv la liberté, à tout prix. Celle qui les guide pour sortir de leur condition, celle qui les extrait d’un silence plombant. Toutes ont une force qu’elles puisent au fond d’elle et qu’elles gardent, ont gardé, tout au long de leur vie.

Dans ce monde d’homme, vous devez prendre votre bouche et en faire un fusil. (Paule Marshall)

Retraçant la vie d’esclaves oubliées, comme Harriet Tubman et Henrietta Wood, en passant, par des chanteuses charismatiques telles que Nina Simone, Billie Holiday ou Aretha Franklin, racontant les parcours fous d’athlètes renommées, des femmes contemporaines qui se lancent dans la politique, le rap, le militantisme, ce livre qui ne se veut pas une simple biographie se concentre sur les faits importants de ces femmes et nous enjoint à aller plus loin, à aller découvrir la vie de ces femmes-là de manière plus approfondie et de s’en inspirer.

Mon oeuvre doit être belle et politique. (Toni Morrison)

De manière condensée, mais néanmoins impeccable, il offre une visibilité nécessaire à ces femmes noires et puissantes, connues ou inconnues. Une vraie bouffée de liberté et de rage.

Postface
Ce livre n’est pas une « histoire des femmes noires « , encore moins une « histoire de la femme noire ». Il se déploie sur une ligne de crête délicate à emprunter. Il entend montrer ce que la race, associée à d’autres formes de domination, fait à des vies de femmes identifiées comme noires, tout en explorant les méandres de leurs vies, de leurs réussites et de leurs échecs. De leurs combats. (Audrey Célestine)

Dans vos oreilles, Strange Fruit de Billie Holiday / Ain’t got no -I got life de Nina Simone (parce que cette chanson ❤ )
Dans vos yeux, Modèles noirs, regards blancs réalisé par Aurélia Perreau, Elise Le Bivic

Des vies de combat, femmes, noires et livres de Audrey Célestine, préface de Aïssa Maïga, Editions L’Iconoclaste, octobre 2020, 304 pages-

7 réflexions sur “ Des vies de combat – Audrey Célestine

  1. Alice dit :

    Très tentée par celui-ci aussi ! J’ai assisté à une performance de Rebecca Chaillon à partir de poèmes d’Audre Lorde, c’était puissant. Nous devons plus parler de ces femmes aux parcours inspirants.

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s