Steam Sailors, L’Héliotrope – Guenon – Mes Premières 68 clap de fin

Un article deux en un pour vous présenter les deux derniers livres lus de la sélection Mes Premières 68. C’est avec grand plaisir que j’ai participé à cette aventure et je termine en beauté avec deux univers complètement différents.

Steam Sailors, L’Héliotrope de E.S. Green, Editions Gulf Stream, 2020, 384 pages-

Commençons par Steam Sailors et son tout premier tome.
Prudence a un don : celui de voir l’avenir en rêve. Quand elle est enlevée par les pirates de L’Héliotrope, ce don pourrait servir à leur cause: retrouver la cité des Alchimistes, ce monde tant rêvé.
Entre quête et piraterie, entre ces mondes parallèles qui se déchirent, ce livre est un riche condensé de fantasy !
Ce n’est pas du tout l’univers vers lequel je tends mais cela me permet de sortir de ma zone de confort et de me frotter à une littérature que je regarde parfois de loin.
Ce premier tome de cette nouvelle série plaira sans aucun doute aux amateurs du genre qui verront là une merveilleuse épopée avec une héroïne attachante.

Guenon de Pierre-Antoine Brossaud, Editions du Rouergue, 2019, 208 pages –

Passons à Guenon et son thème dès plus délicat, le harcèlement scolaire. J’ai toujours une boule au ventre quand je lis ce genre de récit car je sais que la réalité, dans les cours de récréation, ressemble à s’y méprendre à ce que nous livrent les auteurs et autrices qui se sont aventurés à écrire sur ce thème.
Guenon, sobriquet immonde donné à Manon par ses « camarades » de classe. Solitaire, Manon n’a pas d’amis. Elle trouve refuge dans les KitKat qui sont là ses seuls moments de plaisir.
Quand elle rencontre son nouveau voisin, Amaury, un jeune garçon déscolarisé pour phobie scolaire, le monde lui apparait un peu moins maussade et elle rêve d’une belle amitié. Mais il ne faut en aucun cas qu’il apprenne que l’école est pour elle un lieu de torture.
Que de violence et de détresse derrière ces pages. Tout cela encore sous les yeux des adultes et des responsables qui ne voient pas et qui se refusent à écouter les silences des adolescents. Un livre coup de poing dont la fin m’a laissée sans voix.

13 réflexions sur “ Steam Sailors, L’Héliotrope – Guenon – Mes Premières 68 clap de fin

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s