Moi après mois

Et si je vous racontais mon mois de mars?

Un dimanche entre René et moi / Un weekend bruxellois à notre image / Les petits messages du matin du deux mars / Braver le virus pour embrasser les gens qui me souhaitent de bons vœux / Ma Dominique et son cookie en cadeau / Essayer de renoncer à lire les commentaires, les publications sur un certain R. P. et sa récompense de pacotille / Une soirée d’inauguration manquée / Et toujours ces Falaises / Fouler le tapis de la Foire du Livre / Maelys, adorable, Ian et sa sublime dédicace pour Fanny / Un stand québécois comme une parenthèse à la grisaille, les beaux accents, les vendeurs qui parlent avec leurs tripes, les livres mis dans les mains en disant « Lis-le » /  Rencontrer le SuperMario / Au Pain Quot’ pour une pause entre deux allées / Revoir ma Laeti bien trop rapidement / Et toujours répéter que ce n’est pas la journée de la femme / Tu es la seule fille que je connaisse pour laquelle l’apero est aussi le digestif / Ma loulou qui m’étonne toujours plus / Mon mari est le père spirituel de ma nièce / Celui qui leur propose des looping et la tête à l’envers / Le poilu qui ne s’est plus où se mettre / Kuessipan en film et cette BA qui me fout les frissons / Supprimer son nom de mon répertoire, à jamais / « Vous avez cours avec Madame Fanny » et entendre des « oh » de surprise et de joie / Livraison de livres pour une confinée / Et donc le confinement… / Penser à l’appeler et puis oublier / À avoir lu des livres qui parlent d’apocalypse, je ne sais que trop bien ce que les gens deviennent, égoïste et cons / Me dire que je pourrai moi aussi écrire mon journal du confinement / Jagger, petit poilu, tu vas en avoir marre que l’on squatte ta maison / Mon jardin, ma délivrance / Fol espoir d’avoir voulu garder ma routine de lire au matin et au soir, comme avant / Espoir perdu / La tête ailleurs, l’esprit qui vagabonde sans se fixer / Ma nervosité ambiante qui en énerve un / Y a pas un Xanax qui traîne ? / Essayer de lire, essayer d’écrire / Tester l’apéro-skype avec ces deux-là / Ces journées en confinement, confinée dans son chez soi, à l’abri du monde extérieur / Voir les gens, de loin, saluer de loin, prendre des nouvelles de loin / Aujourd’hui, on aurait dû être 12 et demi à table, entre les rires contagieux de l’une et la simplicité de l’autre, entre le taiseux et celui qui parle de travaux.. / Du bleu sur mes ongles pour contrer les bleus à l’âme

Comme à l’habitude, je vous souhaite un beau mois d’avril… prenez soin de vous ❤

7 réflexions sur “Moi après mois

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s