Miss Charity, Tome 1 : L’enfance de l’art – Loïc Clément & Anne Montel 

Mais je commençais à soupçonner que certaines choses ne s’apprennent pas dans les livres. J’avais besoin d’apprendre du vaste monde et mon talent pour l’aquarelle allait m’y aider.

Charity est adorable, curieuse et touche-à-tout. Le problème est qu’elle est née en 1870 et qu’à cette époque-là, tout ce qu’on demande aux petites filles dans son genre c’est d’être tout simplement invisibles : ne pas bouger, ne pas parler, ne pas faire de frasques.

Deux drames ont rendu cette maisonnée assez triste, deux enfants morts peu de temps après leurs naissances, et cela rend l’existence de cette enfant unique particulière. Les parents ne sont pas bavards et ne partagent avec elle que des moments de lecture de prières et les repas. Cette petite va devoir trouver par elle-même des occupations un peu plus stimulantes. C’est alors qu’elle « rencontre » le premier être vivant auquel elle s’attache et qui sera suivi par d’autres par la suite: une souris! Ni une ni deux, Charity se sent l’âme d’une biologiste et veut tout connaitre des animaux qu’elle découvre enfin. Pour cela, elle se nourrit de livres à longueur de journée.

Les vers, limaces et escargots dont se nourrissent les hérissons et les oiseaux sont eux-mêmes des animaux. Ils méritent tout mon intérêt et seront mes prochains patients!

On la suite avec plaisir dans ses découvertes chanceuses ou souvent désastreuses. Mais elle n’en a que faire, cette vie-là, elle veut l’explorer! Quand elle rencontre sa nouvelle gouvernante, une jeune française, elle peut compter sur son aide.

Ce premier tome retrace la vie de Charity de ses 5 ans à ses 15 ans. Dix ans d’une vie remplie d’explorations, de désillusions aussi et mais surtout une vie pleine de savoirs! Les pages se sont tournées avec à chaque fois, un regard amusé sur les aventures de Charity.

L’imaginaire de Charity est sans limite et est contagieux! Cette petite a appris à se débrouiller toute seule et on sent qu’elle arrivera à ses fins. (En tout cas, je l’espère, je n’ai pas lu la version romancée)
Les adaptations de livres ont le vent en poupe il me semble et ici c’est une réussite tant au niveau du scénario que des jolis dessins d’Anne Montel qui encore une fois nous enchantent par ses couleurs douces et ses traits fins.
Ce duo est décidément merveilleux!

Miss Charity, Tome 1 : L’enfance de l’art de Loïc Clément & Anne Montel, adapté du roman de Marie-Aude Murail, Editions Rue de Sèvres, 2020, 120 pages –

…c’est chez Noukette

19 réflexions sur “ Miss Charity, Tome 1 : L’enfance de l’art – Loïc Clément & Anne Montel 

  1. Alexielle dit :

    A force de le voir défiler chez les participants de la BD de la semaine et parce que j’ai adoré le roman (que je te conseille si tu ne l’a pas encore lu ^^ : un gros coup de cœur ! J’avoue que de lire vos chroniques sur la BD me donne très envie aussi de revenir à la source ^^ et de le relire), la BD est désormais dans ma Pal : j’attends le bon moment pour me plonger dedans et découvrir enfin Loïc Clément et Anne Montel dont j’entends toujours le plus grand bien !

    J'aime

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s