Avant que j’oublie – Anne Pauly

Bonsoir, je t’appelle, comme tu me l’as proposé, parce que j’ai besoin que tu me fasses rire pour oublier ce trou dans lequel je tombe en spirale.

Résultat de recherche d'images pour "avant que j'oublie anne pauly"

Les premiers mots

Le soir où mon père est mort, on s’est retrouvés en voiture avec mon frère, parce qu’il faisait nuit, qu’il était presque 23 heures et que passé le choc, après avoir bu le thé amer préparé par l’infirmière et avalé à contre-cœur les morceaux de sucre qu’elle nous tendait pour qu’on tienne le coup, il n’y avait rien d’autre à faire que de rentrer.

Voir ce titre.
Lire des chroniques dithyrambiques.
Sentir que je pourrais être émue moi aussi. Ne pas savoir comment.
Acheter ce livre, être prête à le lire.
Trouver dans ces mots-là ceux qui m’ont manqué depuis des mois.
Arrêter quelques minutes ma lecture pour reprendre mon souffle et mon air un peu bloqué.
Sourire. Sourire de la mort, de son mort, de ma morte. Sourire pour panser les douleurs.
Lire Anne Pauly et vouloir que lui aussi la lise. Un jour, quand ce sera le bon moment.

L’autrice déroule avec finesse les journées qui ont suivi la perte de son père. Gérer la mort, puis l’enterrement, la famille, les amis, l’absence et ensuite cette maison. Son père n’était pas le plus bon des hommes, de part sa violence et alcoolisme. Elle en est consciente mais il y avait quelque chose entre ces deux-là de ténu et de fragile qui ne peut être effacé.

Sa vraie personnalité, enfin débarrassée des hardes puantes de l’alcool, était ressortie: un contemplatif fin mais gauche, gentil mais brutal, généreux mais autocentré, dévoré par l’anxiété et la timidité, incroyablement empêché. Un touriste de la vie. Contre toute attente, le monstre était humain, vulnérable, attachant.

« Avant que j’oublie » a cette résonance que peu de romans ont dans ma vie. Vous savez, ce livre qui répond aux questionnements intérieurs et apaise les maux.

-Avant que j’oublie d’Anne Pauly, Editions Verdier, 2019, 144 pages –

21 réflexions sur “ Avant que j’oublie – Anne Pauly

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s