Moi après mois

Et si je vous racontais mon mois de novembre?

Un premier novembre entourée d’ours et de légendes / Cette virée dans notre Centre, livre et gourmandise / Un dimanche au théâtre / Revoir celles du théâtre, du Palace, de ces années-là / Profiter de la Baie de Somme, un peu / Joyeux anniversaire à toi, là-haut / La jolie Baie, un peu grise, un peu vide / Les cacahuètes de Noël ont été tirées / Et déjà une petite idée de cadeau / Ces discussions qui m’épuisent / Dimanche soir gastronomique / Ces amis invités et puis ceux qui débarquent à l’improviste, un peu enivrés / Ce genre de soirées qui me manquaient tant / Boire, chanter, jouer, le trio parfait / Blanc Manger Coco a encore de beaux jours devant lui / Le lendemain aux allures de dimanche / Arpenter les couloirs de Thornhill avec Mary et Ella / J’ai joué à FIFA ( et j’ai perdu à FIFA) / Un pingouin, un panda-licorne, un dauphin ont pris possession de mon lit / Quand les deux petits viennent dormir pour la première fois à la maison / Un avec lui et l’autre avec moi / Celle qui aimait déraisonnablement Tim Burton / Grouzna et sa magie / Faust un peu chancelant, Sibelius sublime, Rossini sur le fil / Un mois de novembre un peu gris à l’extérieur, moins à l’intérieur / Déambuler dans les allées, au milieu des livres, avec celle qui a de l’or dans les doigts / Celui qui était généreux, toujours / Sauveur, mon doudou de novembre / Voir arriver la fin de l’année avec un certain soulagement / La sortie des grues sans lui / L’origami avec nous / Une connexion foireuse pour qu’il soit un peu avec nous / Croiser Mr Hollande sur les trottoirs bruxellois / Courir pour un train qui, allègrement, part sans nous / Celle qui a le cœur sur la main et me ramène dans ma contrée / Un nouveau char / Une Sainte-Cécile déjantée et une chorégraphie improvisée / Dans nos boîtes en fer, ses mots, mes larmes / Une semaine sans elle, sans ma dose de rire journalière / Pénélope B. et ses culottées parmi mes apprenants / Montreuil encore une fois manqué / Gertrude-la-grue dans son nouveau fief / Avant que j’oublie ou quand Anne Pauly trouve les mots / Et on n’a même plus le droit de les peloter / Se retenir de lui sauter à la gorge / Un corps qui réagit et qui essaie de stopper la cadence / Un samedi entouré de nos pères / « Je n’ai pas eu la vie se… » STOP / Et voir arriver décembre, ce dernier mois, enfin / ….

Je vous souhaite un doux mois de décembre lumineux ❤

Sur une belle idée de Moka

Une réflexion sur “Moi après mois

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s