[Les chroniques oubliées des vacances – 9 ] 

Il parait que j’avais établi une liste de livres à lire pendant mes vacances…
Il parait que les listes sont écrites pour être contournées.
Des 7 livres prévus, j’en ai lu 3. Le reste, c’est du « bonus ».

(Vous remarquerez qu’il manque des livres sur la photo de groupe!)

– Le grand silence de Jennifer Haigh (Editions Gallmeister, Traduction de Janique Jouin-de Laurens, 2019, 354 pages )
Acheté un peu au hasard dans un magasin de second de main, ce livre m’a particulièrement touchée par les liens fraternels qu’il décrit. Comment une famille peut se relever suite aux accusations de pédophilie du frère ainé, devenu prêtre? La sœur va alors chercher à comprendre ce qui a pu se passer et à délier le vrai du faux et nous livrer ses découvertes. Passionnant!

– La route de nuit de Laird Hunt ( Editions Actes Sud, Traduction d’Anne-Laure Tissut, 2019, 285 pages )
Un livre assez étonnant qui m’a déstabilisée plus d’une fois. Comme si j’étais au-dessus de cette route de nuit, vers Marvel, lieu du lynchage et que je regardais de là-haut les hommes et femmes qui se rendaient au « spectacle ». Je ne doute pas qu’il déboussolera les lecteurs mais c’est une expérience de lecture assez intéressante.

– Le sport des rois de C.E Morgan ( Editions Gallimard, Traduction de Mathilde Bach, 2019, 656 pages )
Quelle densité! Ce roman est un vrai tour de force qui m’a à la fois troublée et fascinée. Racontant une histoire de famille sur plusieurs générations, il m’a embarquée dans un monde que je ne connaissais pas, la course de chevaux. Je n’en fais tout de même pas un coup de cœur car plus d’une fois,les descriptions assez longues m’ont ennuyée.

– Taqawan de Luc Plamondon (Editions Livre de Poche, 2019, 224 pages)
J’ai enfin découvert Luc Plamondon. Après l’avoir rencontré à la Librairie Tulitu , je devais absolument le lire pour comprendre l’enthousiasme qu’il suscite. Et j’ai compris! Ce petit livre est tout à fait remarquable. Il mélange les genres, informatif, narratif, policier, historique.

– Grossir le ciel de Franck Bouysse (Edition La Manufacture de livres, 2018, 240 pages )
Né d’aucune femme m’avait conquise et je voulais lire un de ses précédents romans pour « comparer ». Je ne suis pas déçue. Franck Bouysse arrive à instaurer une ambiance particulière et à proposer des personnages forts.

Et terminons par les lectures du prix Mon’s Livre:

– Le pisseux de Damienne Lecat (Editions Evasion, 2019, 118 pages )
Quelle « belle » surprise! Sous cette couverture qui n’attire pas spécialement le regard et avec ce titre un brin provocateur se cache une histoire de famille assez sombre. Le « pisseux » doit subir les affres de sa belle-mère et ne peut compter que sur sa sœur. Ce destin, aux allures du héros de Vipère au poing, a une originalité en plus, le fait que le personnage nous paraisse comme exécrable et tout à fait antipathique. A nous de remonter le temps et de comprendre pourquoi il est devenu ainsi.

– Un été immobile de Claude Donnay (Editions M.E.O, 2018, 296 pages )
Peu d’enthousiasme pour ce livre lu assez rapidement. Pas d’envolée littéraire, pas de frissons. Ce destin d’homme et de femme ne m’a pas convaincue.

– Ailleurs, trop loin de Gilles Bontoux (Editions Noir au blanc, 2018, 176 pages )
Deuxième surprise de ce prix avec cette histoire d’homme qui quitte femme et enfant pour rejoindre le Pérou. Il nous emmène avec lui dans ses rencontres. La deuxième partie du récit prend un tournant politique et cela m’a plu de suivre la quête qu’il a prise à bras le corps.

– De Porcelaine de Patrick Devaux (Editions Le Coudrier, 2018, 58 pages )
Je n’ai tout simplement pas compris l’intérêt de ce livre. Soi-disant un livre traitant de la maltraitance, il m’a paru fort décousu. Son style « poétique » ne m’a pas captivée.


Et on se retrouve tout bientôt pour vous livrer mes impressions de quelques livres lus de cette rentrée littéraire!

Publicités

14 réflexions sur “ [Les chroniques oubliées des vacances – 9 ] 

  1. krolfranca dit :

    J’ai lu aussi Grossir le ciel, et tu as raison. Du coup, dans la foulée j’ai acheté Plateau. Taqawan, je tourne autour depuis un moment, il faudrait peut-être que j’essaie, il doit être à la bibliothèque. Tu m’intrigues avec Le grand silence…

    Aimé par 1 personne

  2. Marie-Claude dit :

    Je suis ravie de lire tes mots enthousiastes pour Taqawan et Grossir le ciel.
    Tu réussis a attiser ma curiosité pour « La route de nuit » et « Le sport des rois ». Reste que ma plus grande curiosité va cependant pour « Le pisseux ».

    Il est bien, ton été livresque…

    Aimé par 2 personnes

  3. flyingelectra dit :

    pas étonnée que miss Marie soit attirée par le « pisseux » avec ce titre-là, elle ne peut pas résister ! j’ai déjà lu Laird Hunt et j’aime beaucoup son style, du coup je vais essayer de le lire. J’ai ce titre de Bouysse dans ma PAL depuis si longtemps, je devrais le sortir car il est si petit !

    Aimé par 1 personne

  4. Laeti dit :

    Tu as un fameux rythme de lecture en ce moment non?? Finalement, tu as de belles surprises pour le prix Mon’s livres, chouette! Ce sont des auteurs belges?

    J’aime toujours autant ce condensé rapide de lectures terminées 🙂

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s