Moi après mois

ET SI JE VOUS RACONTAIS MON MOIS De juillet?

Un 1er juillet sous un soleil de plomb / Des envies de frappe et d’affirmation de moi-même / Parfois, écouter libère l’esprit et permet d’ouvrir de nouvelles portes / Un podcast à soi, mon habitude féministe / Chloé Delaume et ses bien chère sœurs / La sororité, on en parle? / Se découvrir et ne pas avoir peur de la déflagration / Les désirs de sortir ces mots commencent à fissurer les barrages mentaux / « Fanny, tu nous pousses à aller jusque la lune «  / La semaine en célibat qui refuse la routine / Admirer des vêtements de seconde main de luxe / Un petit pull en cachemire pour mon été?  / La play-list de « sous la douche » transposée au bureau / L’assistée commence à me pomper l’air / La broutille qui n’en est pas vraiment une /  Les retrouvailles après 9 ans de vie ici et là / Le message de trop /  Celles qui ne veulent pas / Jagger et sa nounou / Je suis un australo-piquette /  L’amoureux revenu de son voyage / Celui qui ne me connaissait que trop bien / Sortir les crocs à la vue du Trivial PoursuitLes Filles de Salem / Eddy de Pretto qui enflamme la scène et mon cœur / La Peuplade et Le Quartanier illumineront mon été / Cette rentrée littéraire assez oppressante / Découvrir dans ces dix-là, des livres beaux et touchants / Causette et ses femmes infréquentables / Vouloir que ce corps se renforce, s’affirme, soit vivant / Et la nuit, quand tout est sombre, je te regarde danser / Sinon, au niveau du jugement, comment ça se passe? / Cette semaine raccourcie par un vol vers l’Italie / Rechercher des clés et s’engueuler, le duo gagnant / Listomanie activée / Aller manger un petit bout avec l’oiseau liseur / Retourner en Italie et se sentir chez soi / Leur maison comme un palace / Ce bateau aux allures de roi / Se sentir un peu décontenancée / « Moi, les femmes, je les mets sur un piédestal » / Je n’en veux pas de ton piédestal, ce qui m’importe c’est l’égalité / Ces quatre jours sous le soleil italien nous auront permis d’être un peu mieux / Un conseil, le musée d’Art fantastique de Bruxelles ne vaut pas le détour / Par contre, ce petit Tea for Two nous a fait le plus grand bien / Nos escapades pour sortir du « burorigami » / Ses silences pour ne pas alourdir notre peine / Tantine et Loulou en vadrouille aux Francos / Elle a des larmes dans ses yeux verts Quand elle écoute Julien Clerc Surtout ma préférence à moi / Celle qui, du haut de ses quinze ans, ne connaissait pas (encore) Dionysos / Celle qui, du haut de ses quinze ans, fait rayonner les gens autour d’elle / Celle qui, du haut de ses quinze ans, m’impressionne / Dans mon esprit tout divague Je me perds dans tes yeux Je me noie dans la vague de ton regard amoureux / Les mots blessants, les mots punching-ball / Sa table, toujours parfaite pour nous accueillir / Ces journées qui commencent sous un ciel gris et se terminent ornés de rose / Détapisser dans cette maison qui sera à lui, seul / Celle qui fuit, indéfiniment / Quitte à nous alourdir, à faire peser sur nos épaules toute sa peine et son chagrin / Mes Pages en pause /  Les jugements sur mon choix, notre choix / Le taux de glycémie en flèche / Entrer au Musée Juif et avoir quelques frissons / Cette habitude de boire un verre après le musée / Cette nouvelle qui le ravit / Mais qui nous laisse un peu sans voix / Celle qui n’aimait décidément pas le changement / Le burorigami va être bien vide dans quelques temps / Et être complètement immergée dans Le sport des rois / Le marathon-lecture du weekend entrecoupé d’une migraine et d’une soirée dans la famille à laquelle je n’avais aucune envie d’y aller / Les Warriors dans les oreilles / Mes cheveux, ces indomptables / Préparer les petits hauts, les petits shorts, les petits trucs minis que je ne m’autorise pas durant l’année / Les aurevoirs qu’on aimerait ne pas prononcer / Ton remplaçant devra aimer David Bowie / David qui? / Notre dernière journée de travail à cinq / A war is coming / Les larmes retenues pour éviter les peines / La valise est prête, Sicile, nous voilà / …

Je vous souhaite un doux mois d’août.

 

Sur une belle idée de Moka.

Publicités

10 réflexions sur “Moi après mois

  1. JulVers dit :

    Ce burorigami qui a fait renaître le plaisir de travailler / Des discussions ouvertes et rieuses / Ces 4 pépites qui donne envie de se lever… / Ce dernier jour qui n’est PAS encore arrivé!
    Bonnes vacances ;o)

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s