L’arrêt du coeur ou comment Simon découvrit l’amour dans une cuisine – Agnès Debacker & Anaïs Brunet 

Je pense aux théières à vœux. je pense à la vie, comme elle est surprenante, triste et belle à la fois.

Les premiers mots

J’entre dans la minuscule loge de Françoise, la concierge de mon immeuble. Elle est assise à sa table, une grille de mots croisés sous les yeux. La table et les trois chaises occupent presque toute la place.

Des gâteaux partagés, des rires échangés, des déhanchés endiablés et puis des vœux glissés années après années dans une théière rouge gardienne des secrets. Ces beaux moments ne sont plus que des souvenirs, Simone est décédée d’un infarctus. Depuis cette mort, le jeune garçon a perdu bien plus qu’une voisine. Simone, c’était sa nounou, sa confidente, son alliée, son amie.

Son décès a ébranlé Simon et l’absence de Simone est difficile à combler. Mais il reste ses objets. Ceux qu’elle chérissait  et qu’elle partageait. Simon emporte alors la théière à vœux où tous deux avaient pris l’habitude d’y glisser des petites ou grandes espérances. Après quelques hésitations, le jeune garçon se décide enfin à découvrir ceux de sa chère amie.  Et quelle n’est pas la surprise  de découvrir  sur ces papiers, un prénom que Simone a souvent écrit. L’enquête de Simon débute pour découvrir qui se cache derrière les vœux de sa voisine et surtout pourquoi elle ne lui a jamais soufflé un mot.

SI tu n’écris pas ton prénom, me disait Simone, comment veux-tu qu’elle sache, la théière, pour qui est le vœu? Espèce de nigaud à plumes!

Comme Simon, on espère qu’il trouvera les réponses à ses questions mais surtout qu’il arrivera tout doucement à faire son deuil.
Ce livre est un message d’amour, d’amitié aux personnes qui par de simples petites choses du quotidien, peuvent embellir la vie des autres.

Les jolies illustrations d’Anaïs Brunet ajoutent une touche très colorée au récit et enchantent le lecteur page après page. Si le début de l’histoire peut paraître triste, le reste ne l’est pas et offre de belles émotions.

Et si on se plaisait à imaginer quelle théière pourrait recevoir nos petits vœux?

-L’arrêt du coeur ou comment Simon découvrit l’amour dans une cuisine d’Agnès Debacker &
Anaïs Brunet pour les illustrations, Editions Memo, Collection Polynie, 2019, 108 pages –

Publicités

11 réflexions sur “L’arrêt du coeur ou comment Simon découvrit l’amour dans une cuisine – Agnès Debacker & Anaïs Brunet 

  1. debacker dit :

    Et bien si je devais imaginer une théière, elle porterait l’emprunte de vos mots si délicats et touchants. Je suis tellement heureuse du chemin de Simon dans le cœur des lecteurs. Mille merci pour votre article,
    Agnès.

    Aimé par 1 personne

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s