Emma G. Wildford – Edith & Zidrou

– Avez-vous idée des périls que vous aurez à affronter ?
– Je suis une femme, Lord Grosvenor. J’ai été élevée dans l’idée que tout n’était que danger et perversion autour de moi !

Emma aime coucher sur papier les mots qui traversent son esprit. 

Nuages…
Nuages que dessine ma bouche. 
Nuages que dessine sa bouche. 
Suspendus. 
Comme des mots qui n’osent se dire.

Emma aime aussi profondément son fiancé, l’aventurier Roald Hodges. Celui-ci parti dans le Nord n’a cependant plus donné de nouvelles depuis quatorze mois. L’attente est insurmontable pour cette fougueuse amoureuse. Le temps est long dans cette campagne anglaise avec pour seule compagnie sa soeur enceinte et son beau-frère assez louche. Elle ne garde de Roald, qu’une lettre à « n’ouvrir que s’il lui arrive malheur« , raisonnable, Emma ne la lira pas, car elle sent qu’il est vivant. N’en pouvant plus, elle décide de le retrouver, quitte à délaisser son confort, pour une aventure dans le Grand Froid, où son caractère de guerrière sera mis à rude épreuve. Une aventure tant forte émotionnellement que humainement l’attend. 

Cette héroïne courageuse et impétueuse n’a pas froid aux yeux. Son franc-parler l’aide à aborder les vieux messieurs un peu coincés et lui permet de leur montrer qu’une jeune fille a toutes les cartes en main pour arriver à ses fins. C’est une héroïne qui n’a pas besoin de plus fort qu’elle (ou parfois…) et qui remet le monde à sa place. 

Cette femme est un feu follet qu’on aime suivre dans ces paysages somptueux, à laquelle on a envie de dire  » vas-y, le monde est à toi », à qui aussi on aimerait souffler ces paroles  » Es-tu bien sûr de vouloir retrouver ton fiancé? N’as-tu pas peur de ce que tu vas découvrir?« 

Zidrou au scénario et Edith aux dessins (encore inconnue avant cette lecture) m’ont offert un album d’une beauté saisissante. Les couleurs sont choisies avec soin et nous plonge directement dans une atmosphère tantôt chaude tantôt froide. Les auteurs ont joué le jeu en proposant la fameuse lettre à n’ouvrir qu’en fin de récit (si vous êtes patients) et des détails qui font mouche comme le passeport d’embarquement et la photo du fiancé. C’est soigné, c’est beau et rend le tout tellement réel, que cette Emma m’a semblé bien vivante

Ils ont aussi été conquis par Emma : Jérôme, Moka, Noukette et sûrement d’autres amoureux des bulles!

– Emma G. Wildford de Zidrou et Edith, Editions Soleil, Collection Noctambule, 2017, 102 pages – 

 Cette semaine, on se retrouve chez  Noukette

Publicités

44 réflexions sur “Emma G. Wildford – Edith & Zidrou

Si vous souhaitez me laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s